A LA UNEMONDE

Niger : La population réclame le départ de Barkhane

La présence des militaires français au Sahel est une fois de plus contestée par les populations de la région. En effet, plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce dimanche 18 septembre 2022, dans la capitale nigérienne, Niamey, pour protester contre la présence des forces françaises Barkhane dans le pays.  

La France est sous toutes les lèvres en Afrique francophone, particulièrement dans les pays du G5 Sahel. Après le Mali, les Nigériens ont dit non à la présence des forces françaises ce dimanche 18 septembre 2022. En effet, plusieurs centaines de personnes ont battu le pavé à Niamey, pour protester contre la présence des militaires français sur le sol nigérien.

Sillonnant quelques rues de la capitale avant de se stationner devant l’Assemblée nationale nigérienne pour un meeting, les manifestants ont scandé ceux-ci lors de leur manifestation : « Barkhane dehors », « A bas la France », « Vive Poutine et la Russie ». Outre cela, on peut lire sur les pancartes des manifestants : « Dégage l’armée française » ou encore « l’armée coloniale Barkhane doit partir ».

Le Niger est l’un des pays du Sahel les plus touchés par l’expansion djihadiste. Partageant ses frontières avec le Mali et le Burkina Faso, deux Etats qui font aussi face depuis des années à un virus d’insécurité qui a presque atteint le monde entier, le Niger compte des centaines de morts et plusieurs milliers de déplacés. Pas plus tard qu’hier, dimanche, au moins un soldat nigérien a été tué et deux autres blessés après l’attaque d’un village de la commune de Gabi, dans la région de Maradi par des bandits armés.

Ils sont quelque 3 000 militaires français présents au Niger après leur retrait définitif au Mali.

Un accueil controversé

Alors que la France et ses alliés européens, à travers le président Emmanuel Macron, avaient annoncé le « retrait ordonné » de leurs forces militaires du Mali, notamment Barkhane et Takuba, Paris avait ciblé Niamey pour accueillir les forces françaises afin de poursuivre ses opérations au Sahel. Cela, suite aux tensions diplomatiques qui deviennent de plus en plus fortes entre Bamako et Paris. Une décision que les autorités nigériennes ont accueillie à bras ouvert, mais il reste à savoir si cette nouvelle coopération en vue entre Paris et Niamey pourrait calmer l’expansion djihadiste dans l’espace Sahel, notamment au Niger où la situation est toujours préoccupante. Surtout quand on sait que malgré la présence militaire étrangère la situation devient de plus en plus compliquée dans la zone. Une complication sécuritaire qui a créé plus d’ennemis à la France que d’amis, côté populations, car, le sentiment anti-français s’installe au jour le jour, dans les pays de l’Afrique subsaharienne, notamment le Niger. Ce sentiment anti-français s’agrandit d’autant plus que la population nigérienne réclame le départ de Barkhane du Niger.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5349