SOCIETE

Niamakoro-Courani : le géomancien guérisseur Yacouba Diarra au secours des femmes militaires de Kati

Connu sous l’appellation Sakèla-Yacou, le guérisseur géomancien du renom, en l’occurrence Yacouba Diarra dote les femmes militaires de Kati des ustensiles de cuisine. La cérémonie de remise s’est tenue, mardi 12 septembre dernier, devant sa famille qui se trouve au quartier Niamakoro-Courani de Bamako.

Première du genre dans le quartier, la cérémonie de remise a nécessité la présence de plusieurs responsables dont Mahamadou Traoré, imam du quartier, des artistes et responsables de la presse. Dans son intervention, le donateur philanthrope annonce avoir été saisi, depuis quelques mois, par les femmes militaires ayant perdu leur époux sur les champs de bataille. « J’ai été saisi par Habib Konaté, l’une des responsables du regroupement composé des femmes militaires ayant malheureusement perdu leur époux. Elle m’a saisi en disant qu’elles sont confrontées à un manque d’ustensiles de cuisine ». « J’ai alors promis à la responsable que je ferai de mon mieux pour elles. Certes je ne suis pas riche. Mais j’ai pu acheter au total 53 tasses et deux grosses marmites (50 et 35 kg) pour elles », explique le donateur. Les militaires du Mali jouent un rôle irremplaçable. Ils sacrifient leur vie pour les autres, protègent les citoyens contre les ennemis et défendent vaillamment la Nation. Aider ces femmes dont les maris militaires ne vivent plus parmi nous, c’est aider le pays tout entier, estime le jeune guérisseur. « Mon geste en faveur des femmes militaires de Kati ne se limite aucunement à cette cérémonie. Il est fort possible qu’on puisse assister, dans les jours à venir, à une cérémonie grandiose », rassure le géomancien. Au nom des bénéficiaires, Habib Konaté trouve le geste du donateur salutaire. « Bien avant cette donation, Sakèla-Yacou nous a assistés dans plusieurs de nos projets. Il nous appuie en cachette dans beaucoup de choses. Nous fondons notre espoir sur lui et plaçons notre confiance en lui », annonce la porte-voix des femmes militaires de Kati. Puis de préciser que toute aide faite à Yacouba Diarra équivaut à l’aide des femmes militaires de Kati. Aussi présent sur la scène, l’imam Traoré n’a cessé de louer un tel geste. « De nos jours au Mali, dit-il, personne ne peut ignorer le rôle et la place que jouent les Forces armées maliennes. Nous continuons de vivre en paix et dans la quiétude à Bamako grâce à nos militaires engagés sur les différents théâtres d’opération ». « Ceux qui ont perdu la vie doivent être aidés par les citoyens. Leurs femmes veuves et enfants orphelins doivent, de ce fait, être impérativement consolés par les autres », dira l’imam. Il s’est réjoui du geste émanant de Yacouba en encourageant tous les Maliens à lui emboîter le pas. Mettant l’occasion à profit, Yacouba a également procédé à la remise d’une moto Jakarta à une certaine Sali, une dame domiciliée à Niamakoro-Courani. Pour faciliter ses déplacements, elle aussi avait sollicité de l’aide à Yacouba Diarra. Notons qu’un tableau comportant le dessein du philanthrope donateur lui a été remis à cette occasion par un dessinateur guinéen au Mali.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420