PEOPLE

Musique : Nampé Sadio bientôt en tournée aux USA et en Europe

Nampé Sadio, de son nom de naissance Nampé Sadio Traoré, né en 1980 à Kayes au Mali, est chanteur, musicien, compositeur, guitariste, instrumentaliste, basketteur et styliste malien.

Originaire de Ségou, il est le fils du compositeur Sadio Traoré, ex-membre du groupe musical Super Biton de Ségou et de la griotte Adiaratou Diagne, d’origine sénégalaise. Il a fait ses études primaires et secondaires au Mali et a obtenu son baccalauréat en 1999.

Basketteur, il est sélectionné dans l’équipe nationale du Mali par l’entraîneur Alkaya Touré. Nampé Sadio commence sa carrière musicale à 24 ans, grâce à Salif Keïta qui lui tend le micro pour la première fois dans l’émission Top Etoiles. Il s’exprime dans différents genres comme la musique traditionnelle, le zouk love, l’afrobeat, le coupé-décalé et la techno.

En 2004, Nampé Sadio sort son single « Maman » au rythme des instruments traditionnels, notamment le n’goni, la calebasse, la kora et le balafon, en collaboration avec le producteur et arrangeur Olivier Kaba.

En 2005, il sort son premier album « Maman » et en 2009, son disque « Tatounou » parle de la crise économique malienne. Nampé Sadio a fait des collaborations avec des musiciens comme Salif Keïta et Amadou et Mariam. Comme révélation des soirées Tamani, il participe en 2005 au festival sur le Niger à Ségou.

En 2011, il est Tamani du meilleur artiste masculin au trophée de la musique au Mali. Nampé Sadio s’est marié avec Lalia Chebine en 2010. Il est père de deux garçons. Nampé Sadio Traoré, le chouchou des femmes, signe son retour et sera bientôt en tournée en Europe et aux USA. Après avoir observé une année de deuil suite au décès de sa maman, c’est le vendredi 28 octobre 2022 que l’artiste Nampé Sadio Traoré a décidé de reprendre la musique. Il rend hommage (à travers un single) à la transition qui a redonné au Mali son honneur et sa dignité sur le plan international.

L’enfant de Sadio Traoré, ex-multi-instrumentiste du Super Biton, a aussi un projet de comédie musicale au sujet d’une nouvelle version de l’épopée mandingue avec des révélations sur la vie de Soundiata Keïta et Fakoly Doumbia. Le natif de Kayes se prépare également pour une tournée internationale sur les continents américain et européen.

« Je suis le meilleur de ma génération,  je suis la boussole pour les autres. Donc, je me dois toujours de prendre de l’avance sur les autres. Je suis sûr et certain que je vais réussir ; je vais surprendre de jour en jour avec ma musique, j’en ai l’intime conviction. Ma mère, paix à son âme, m’a dit de ne pas avoir peur, de foncer et de travailler car la réussite est au bout de l’effort », nous confie-t-il.  Avec son propre orchestre, tous les mardis, il répète et se prépare activement.

« En réalité, je voulais devenir basketteur. Ma maman, paix à son âme, avait promis de m’envoyer faire du basket aux USA, si j’obtenais mon Bac. Mais, comme elle n’a pu le faire, j’ai décidé de chanter et devenir artiste ».

C’est ainsi que ma carrière musicale a débuté. Aujourd’hui, j’ai trois albums. Mon premier album est Maman ; il est dédié à ma mère, et Dengnoumani en double album. J’ai connu beaucoup de difficultés, je continue d’en connaître. Je vois que de grands événements sont organisés sans moi ; les  gens essayent de me mettre les bâtons dans les roues.

Mais je n’ai pas peur parce qu’aucun artiste de ma génération ne peut se comparer à moi, et sur tous les plans. Je reste humble et modeste, je ne m’attaque jamais à quelqu’un. Je ne fais pas de vidéos sur les réseaux sociaux, je me confie à Dieu, et je sais que ça va marcher pour moi », est-il convaincu.

Nampé Sadio pour séduire encore ses fans

Apportant un nouveau souffle à la tradition malienne, Nampé Sadio n’hésite pas à explorer les horizons nouveaux d’une musique mandingue finement modernisée (mbalax, par sa mère) et à s’enrichir de nombreuses collaborations, avec Salif Keïta, Amadou et Mariam, ainsi que le mouvement Hip Hop malien. Il faudra attendre l’année 2004 et la sortie de son single “Maman” pour entendre son style tiré de la musique mandinge et donné par des instruments comme le n’goni, la calebasse, la kora, le balafon ou la guitare acoustique. Réalisé avec le producteur-arrangeur Olivier Kaba et des artistes comme Djéli Moussa Kouyaté ou Samba Diabaté, “Maman” est vendu à plus de 10.000 exemplaires dès sa parution au Mali. Nampé Sadio sera nommé Révélation des Tamani (victoires de la musique malienne) au Festival de Ségou en 2005. Dans la lignée de ses pères et tel un griot moderne, Nampé Sadio décrit au fil de ses chansons des scènes de la vie quotidienne au Mali. Il traite souvent avec humour, parfois avec gravité, de la recomposition familiale, des enfants, des relations homme-femme et de la vie quotidienne malienne. En 2009, son disque “Tatounou” parlant de la crise économique avec les mots de la rue connaît un succès immédiat l’installe définitivement dans le milieu musical malien. Souvent entouré de Samba Diabaté (guitare, ngoni), Madou Diabaté (ngoni, tama), Vieux (basse), Adama Traoré (batterie) et Madou Diabaté (kora), Nampé Sadio interprète ses propres compositions ou des morceaux du répertoire traditionnel de la musique mandinge, notamment de kora, comme « Douga », « Maliden », « Kaïra » ou encore « Douga »… Ainsi distillé avec émotion, la voix de Nampé trouve sa place au milieu des sonorités acoustiques et des instruments traditionnels que sont le n’goni, la calebasse, la guitare, la kora.

Correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373