ECO & FINANCEMONDE

Monde des affaires : L’IAYEA tient sa réunion de prise de contact en visioconférence

Le vice-président de l’incubateur de jeunes entrepreneurs du Mali et promoteur de AG Multi-services Sarl, M. Ali Ag Amaye Cissé a participé, ce mardi 20 décembre, en visio-conférence, à la réunion de coordination pour les futurs membres de l’Alliance Internationale des Associations de Jeunes Entrepreneurs. Environ 52 pays des cinq continents du monde dont le Mali ont participé à cette rencontre de prise de contact de futurs membres de l’ IAYEA.

Initiée par le gouvernement chinois à travers le Centre d’échange international de jeunes de Chine, l’Alliance Internationale des Associations de Jeunes Entrepreneurs (the International Alliance of Young Entrepreneurs Associations « IAYEA ») a tenu sa première réunion de prise de contact ce mardi 20 décembre en visioconférence. Ils étaient nombreux, les organisations de jeunes entrepreneurs du monde à y participer. Outre le Mali, représenté par le vice-président de l’incubateur de jeunes entrepreneurs du Mali non moins promoteur de AG Multi-services Sarl, M. Ali Ag Amaye Cissé, accompagné de certains membres de l’organisation, les jeunes entrepreneurs de plus d’une cinquantaine de pays de l’Afrique, l’Amérique, l’Asie, l’Europe et l’Océanie ont aussi pris part à cette rencontre préparatoire du lancement officiel de l’IAYEA.

Le Directeur du Centre d’échange international de jeunes de Chine, Zhang Hua et le représentant du gouvernement chinois ont également enregistré leur présence à la réunion de coordination pour les futurs membres de l’Alliance internationale des associations de jeunes entrepreneurs.

Dans son allocution, le vice-président de l’Incubateur de jeunes entrepreneurs du Mali, Ali Ag Amaye Cissé a, au nom de son organisation, exprimé sa reconnaissance au Centre d’échange international de jeunes de Chine pour l’initiative. « Nous tenons à vous dire combien nous apprécions cette occasion de pouvoir vous rencontrer vous, membres fondateurs représentant de différents continents. Ces échanges permettront à tous de s’exprimer de façon claire et simple sur les associations des jeunes entrepreneurs et l’entreprenariat jeune en général », indique M. Cissé. Pour cela, dit-il, l’entrepreneuriat se positionne dans la société africaine jeune et dynamique comme une solution de premier ordre.

Par ailleurs, le vice-président de l’Incubateur de jeunes entrepreneurs du Mali souligne que l’entrepreneuriat fait augmenter la concurrence sur les marchés avec la création d’entreprises. Ce qui, selon lui, entraîne des répercussions sur la productivité de tous les secteurs. « L’apport en termes d’innovation redynamise les secteurs et pousse les entreprises à innover », déclare-t-il. Il poursuit en indiquant : « A long terme, l’efficacité du secteur privé se renforce, les investissements se multiplient, et sa contribution au Produit Intérieur Brut augmente, ce qui accroît la richesse. L’entrepreneuriat joue un rôle important dans la création d’emplois et de richesse dans l’économie africaine qui est une économie pratiquement à 80% informel ».

A cet effet, M. Ali Ag Amaye Cissé rappelle aux participants que le Mali regorge un grand potentiel en termes d’opportunité sur tous les marchés d’investissements, particulièrement dans les domaines des ressources minérales ou non-minérales . Il a par ailleurs, salué l’engagement des autorités chinoises à accompagner l’Afrique en général et le Mali en particulier dans le cadre du développement agricole en décidant lors du dernier FOCAC qui s’est tenu à Dakar que la Chine importerait l’équivalent de 300 millions de dollars américain des produits agricoles.

 

Difficultés des jeunes entrepreneurs

Le vice-président de l’Incubateur des jeunes entrepreneurs du Mali a aussi saisi l’occasion pour exposer les difficultés auxquelles les jeunes entrepreneurs sont confrontés. Pour lui, le monde de l’entrepreneuriat est un parcours du combattant pour les jeunes du Mali en particulier et de l‘Afrique en général. Selon M. Cissé, les jeunes entrepreneurs souffrent encore plus par le manque de : « partage d’expérience, de savoir-faire, de compétences ; de systèmes d’éducation et de formation adéquat ; de modèles économiques favorisant la création d’emplois et de richesses ainsi que des bonnes pratiques en termes de business pour lever des fonds et faire prospérer nos entreprises ».

Cependant, Ali Ag Amaye Cissé a salué l’idée de la mise en place de l’Alliance (IAYEA) qui viendra certainement atténuer les nombreuses difficultés auxquelles les jeunes entrepreneurs maliens et africains font face. Il a aussi remercié le gouvernement chinois pour cette « belle » initiative. Néanmoins, M. Cissé affirme aussi que les défis à relever sont énormes. « On doit rester objectif pour que cette initiative puisse vraiment relever les devis auxquels nous faisons face ». Aussi, poursuit-il, pour que les jeunes entrepreneurs aient un grand succès qui va non seulement booster les économies mais aussi réduire la pauvreté surtout dans les pays en voie de développement.

Pour cela, indique-t-il, « nous au Mali, nous voudrions que les objectifs de cette Alliance soit focaliser sur la promotion de l’entrepreneuriat (…) ; l’accompagnement en termes de formation, financement et match-making avec des entreprises-investisseurs, et des jeunes entrepreneurs dans les projets (comme l’Agriculture avec grand A, la technologies (communication, digitalisation) (…) les énergies renouvelables, la santé publique… »

« L’IAYEA cœur du développement des pays membres »

En outre, le vice-président de l’Incubateur des jeunes entrepreneurs du Mali a indiqué aussi que cette nouvelle doit être au cœur du développement des pays membres. Selon lui, l’entreprenariat est la solution pour répondre aux défis présents comme futurs des pays. « Elle crée des richesses perceptibles et des emplois durables pour tout le monde surtout les femmes et les jeunes. Elle est également un moteur d’intégration et de développement, un facteur de stabilité sociale, et un rempart contre l’insécurité. Pour créer des richesses et partager des valeurs, il faut des entreprises ».

Rappelons que le lancement officiel de l’Alliance internationale des associations de jeunes entrepreneurs est prévu pour avril 2023 en Chine.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373