A LA UNEInterview

Militarisation de la Police, retour de Choguel : Abdel Kader Maïga se lâche

Dans une interview accordée à certains médias de la place, Abdel Kader Maïga, membre du Comité stratégique du M5-RFP, s’est non seulement prononcé sur la militarisation de la police, mais aussi le retour du Dr Choguel Kokalla Maïga après deux mois d’absence.

Contrairement à des informations erronées selon lesquelles Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga porterait des séquelles, il récupère très bien. C’est en tout cas ce qui ressort de l’intervention d’Abdel Kader Maïga, l’un de ses proches. « Nous rendons grâce à Dieu, nous remercions le bon Dieu parce qu’il a donné la force au Dr Choguel Kokalla Maïga de recouvrer sa santé. Aujourd’hui, il est chez lui à la Base et j’avoue qu’il se porte mieux. Tout ce qu’on dit par rapport à son esprit ou sa forme physique n’est pas vrai. Choguel lit, réfléchit, cause et analyse. Il est toujours plongé dans les sujets du pays », a-t-il laissé entendre. Selon ce dernier, le Premier ministre reprendra bientôt le travail. « Choguel est juste en train d’attendre le OK de son médecin. Sinon, il peut travailler et je pense qu’il doit commencer le plus tôt possible s’il a l’accord de son médecin. Nous remercions tous ceux qui ont prié pour lui », a martelé Abdel Kader Maïga.

Admis dans une clinique de Bamako, Dr Choguel Kokalla Maïga a regagné son domicile il y a deux semaines. Mardi dernier, des fausses informations ont annoncé sa démission. « Il n’en est rien. Le Premier ministre récupère très bien. Il va bien aujourd’hui et reprendra le travail très bientôt », nous a relaté un de ses proches.

Militarisation de la police et de la Protection civile

Au cours de l’interview, Abdel Kader Maïga s’est longuement prononcé sur la militarisation de la Police et de la Protection civile. Selon lui, les Assises nationales de la refondation tenues du 11 au 30 décembre 2021 ont formulé 517 recommandations parmi lesquelles la demande de la militarisation de la Police. « Les Assises sont l’ancrage de l’idée de la militarisation de la Police et de la Protection civile », a-t-il précisé. Pour lui, il était nécessaire de militariser la police et la Protection civile. « Dans les recommandations des Assises, il avait été dit pour le besoin de la lutte contre le terrorisme, d’attribuer au président le pouvoir de pendre un décret pour mobiliser les forces paramilitaires pour la défense de la patrie. Il fallait donc matérialiser cette disposition », explique M. Maïga qui soutient que « l’idée de la militarisation de la Police n’a pas commencé aujourd’hui. La militarisation de la Police et de la Protection civile est une nécessité absolue, car notre pays traverse une situation difficile ».

A l’en croire, l’avantage de cette militarisation, c’est qu’on n’aura qu’un seul ministère de la Défense et de la Sécurité. Cela, explique-t-il, permettrai une très bonne centralisation des décisions concernant la défense et la sécurité. « La militarisation de la police ne peut être qu’un atout majeur pour le Mali. Il faut même songer à militariser les agents des eaux et forêts », soutient le cadre du M5-RFP.

Par ailleurs, le président de la Coalition contre la partition du Mali a insisté sur la nécessité d’appuyer les autorités de la transition dans leur combat de la souveraineté. « Nous avons déclaré la guerre au néo-colonialisme. On ne nous fera pas de cadeau. On ne nous laissera jamais tranquille et nos ennemis viendront de l’intérieur comme de l’extérieur », conclut-il.

B. G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373