Art & CultureSOCIETE

Lutte contre les violences basées sur le genre VBG : Bientôt la saison 2 de la série « Danse inlassable /Don ni dongoma » sur vos écrans

Après le succès de la première saison et son impact positif sur la perception du grand public sur les violences faites aux femmes et filles, le tournage de la deuxième saison de la série télévisuelle « Danse inlassable /Don ni dongoma » a démarré le jeudi 23 mars 2023 Bamako Senou. Le 1er Coup de Clap a été donné par le Dr Boubou Gouro Diall, Chef de Cabinet du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille en présence du Coordinateur du SNU Pierre Ngom, du chef de la délégation de l’union européenne au Mali, l’ambassadeur, Barth Ouvry ainsi que plusieurs autres invités.

Financée dans le cadre de l’initiative Spotlight sous le leadership de l’UNICEF et l’appui technique du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la série télévisuelle « Danse inlassable où Don ni Dongoma » dont la première série a été diffusée en 2021, sera bientôt sur vos écrans. Le 1er Coup de Clap a été donné du tournage de la saison 2 a été le jeudi 23 mars 2023 à l’école aviation de Sénou. Cette série télévisée traite la problématique de violences basées sur genre (VBG) de façon générale au Mali et ailleurs. Sur la question des violences basées sur le genres, les statistiques de la dernière Enquête Nationale Démographique et de Santé du Mali ( EDSM) réalisée en 2018, soulignent que 73 % de filles de 0 à 14 ans et 89 % de femmes en âge de procréer ont subi la pratique de l’excision et 18 % de filles sont mariées avant d’atteindre les 15 ans. Plus de 50 filles sont mariées avant d’atteindre la majorité.

A ces chiffres déjà alarmants, il faut ajouter les effets néfastes de la crise multidimensionnelle que le Mali vit depuis une dizaine d’année dont les premières victimes demeurent encore les femmes et les filles. Cela pour cause de cas répétés de violences des droits humains en général et ceux femmes et des filles en particulier.

C’est dans ce cadre d’ailleurs que le gouvernement sous le leadership du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a mis en œuvre, le programme Initiative Spotlight qui est aussi selon le coordinateur du système des nations unies au Mali (SNU), M. pierre Ngom, le résultat du partenariat de l’Union Européenne, des Nations unies, et de l’état avec comme vision commune l’élimination de toutes les formes de Violences Basées sur le Genre au Mali.

C’est pourquoi, cette initiative s’inscrit dans la dynamique de mobilisation et de transformation sociale et culturelle contre les discriminations et les violences subies par les femmes et les filles, au-delà de la période spécifique de la crise, dans les familles, les espaces publics, à l’école et au sein des communautés.

Le Chef de cabinet, Boubou Guouro Diall a salué le soutien et l’accompagnement de tous les partenaires techniques et financier dans la mise en œuvre du programme Initiative Spotlight.

Pour sa part, le chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, M. l’ambassadeur, Barth Ouvry a appelé à rompre avec le silence sur les cas de violences basées sur le genre. Il a mis l’accent sur les Organisations de la Société Civile (OSC) et les communautés à la base qui minimisent les actes de violences basées sur le genre au Mali. C’est un phénomène mondial, dit-il, donc tout le monde doit se mobiliser pour vaincre le fléau.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420