A LA UNEMEDIAS

Le ministère malien de la Défense et des Anciens combattants rassure la France : « Nous n’avons rien signé avec Wagner »

Même si le Mali entend désormais diversifier et à moyen terme ses relations pour assurer la sécurité du pays, aucun accord n’a été, pour le moment signé, avec le groupe Wagner. C’est la confidence qui a été faite par le ministère malien de la Défense et des Anciens combattants à l’Agence française de Presse.

La France, mécontente des probables discussions en cours entre les autres transitoires maliennes et la société privée russe, le groupe Wagner, a exprimé son mécontentement. Pour le ministre français des Affaires Étrangères, une implication de la société privée russe Wagner au Mali serait “incompatible” avec le maintien d’une force française. Les autorités françaises n’ont pas confiance aux mercenaires russes du groupe Wagner. « C’est absolument inconciliable avec notre présence” et “incompatible avec l’action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali”, a-t-il martelé, en soulignant que les paramilitaires de Wagner “se sont illustrés dans le passé singulièrement en Syrie, en Centrafrique beaucoup avec des exactions, des prédations, des violations en tous genres (et) ne peuvent pas correspondre à une solution quelconque », a écrit l’AFP. La France trouve incohérent que le Mali signe ce partenariat avec le groupe Wagner. 

Le ministère de la défense et des Anciens combattants rassure la France

Plusieurs françaises, selon l’AFP, affirment que la junte au pouvoir à Bamako étudie la possibilité de conclure avec Wagner un contrat sur le déploiement d’un millier de paramilitaires russes au Mali moyennant finances, pour former ses forces armées et assurer la protection des dirigeants. Pourtant, le département de la défense malienne affirme n’avoir pas signé de partenariat avec le groupe Wagner. « Sollicité par l’AFP, le ministère malien de la Défense a admis mener des pourparlers avec la sulfureuse société russe. “Le Mali entend désormais diversifier et à moyen terme ses relations pour assurer la sécurité du pays. Nous n’avons rien signé avec Wagner, mais nous discutons avec tout le monde”, a-t-il réagi », a précisé l’AFP.

Une source diplomatique russe à Bamako dit également ne pas être au courant de ce contrat entre l’État du Mali et le groupe Wagner. « Nous ne sommes pas au courant d’une signature de contrat entre le Mali et la société Wagner” et “nous n’avons pas servi d’intermédiaire”, a seulement commenté auprès de l’AFP une source diplomatique russe à Bamako, tout en soulignant que “comme la France et d’autres pays nous sommes soucieux de la sécurité de la zone », a précisé l’AFP.

Il faut rappeler que le groupe Wagner, avec qui Moscou dément tout lien, fournit, à en croire l’AFP, des services de maintenance d’équipements militaires et de formation mais est également accusé de mercenariat et suspecté d’appartenir à un homme d’affaires proche du Kremlin, Evguéni Prigojine.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420