A LA UNEFAITS DIVERS

Kati-Coura : démantèlement d’un réseau de braqueurs

Dans le cercle de Kati, une bande de faux porteurs d’uniforme a été démantelée par le commissariat de police de Kati-Coura. En portant  la tenue militaire, la bande réussissait ses sales coups en trompant la vigilance des uns et des autres et en commettant  des vols et des braquages dans les différents quartiers du Kati et alentours.

Avec à sa tête le commissaire divisionnaire Sory Ibrahima Sangaré, le commissariat de police de Kati-Coura a pu mettre le grappin sur des braqueurs « professionnels ». Au nombre de quatre (5) individus, les malfrats supposés être des éléments de l’Armée nationale induisaient les populations en erreur pour la réussite de leurs missions. D’une source digne de foi, les présumés voleurs se faisaient passer pour des braves militaires de l’armée malienne. « Leur arrestation fait suite à une exploitation minutieuse des renseignements provenant de diverses sources », confie-t-on. Puis d’ajouter : « Le 22 octobre dernier, aux environs de 3 heures du matin, la bande du malfrat Souleymane a été démantelée avec l’arrestation d’un certain Moussa T ; Sékou Siraman C et d’un certain Abdoulaye S ». Courant le 24 octobre, soit deux (2) jours après la scène, le grappin a été également mis sur un certain Issa C. Ce dernier est un conducteur de Moto taxi à Kati-Noumorila. Suivant la confidence de la même source, il ressort que ces présumés malfrats sont responsables d’une vingtaine de vols d’engins à deux roues et des braquages à mains armées dans le cercle de Kati et alentours. Outre l’arrestation des intéressés, des perquisitions ont été effectuées dans leurs domiciles par les éléments du commissaire divisionnaire de Kati-Coura. Ainsi, d’importantes découvertes ont été faites par les policiers lors desdites perquisitions. En clair, les hommes du commissaire Sangaré ont découvert, dans le domicile du nommé Issa, conducteur de moto taxi de son état, un pistolet automatique de fabrication artisanale. À cela s’ajoutent 5 cartouches garnies, des tenues militaires et divers objets facilitant les opérations de braquages et de vols. Aussi, ajoute-t-on, une moto a été découverte par les éléments de la police de Kati-Coura. La même source confie que les présumés auteurs « portaient tous des tenues militaires au cours de leurs opérations de braquage pour mieux  tromper la vigilance des uns et des autres ». Après le temps légalement prévu par les textes, les intéressés ont été mis à la disposition du tribunal de grande instance de Kati par le commissariat chargé de la question. À son tour, ils ont été déférés, depuis le 28 octobre dernier, à la Maison centrale d’arrêt de Kati. Au moment où nous mettons cet article sous presse, tout porte à croire que les faux éléments de l’armée méditent leur sort en prison.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373