A LA UNEMEDIAS

Intahaka : Gao Lama Borey accuse le CSP d’« usurpation » du territoire national et interpelle les autorités

Dans un communiqué rendu public le 8 octobre 2022, l’association Gao Lama Borey dénonce une usurpation du territoire national par le Cadre stratégique permanent et précise que cette zone n’appartient qu’aux Maliens.

Dans le communiqué, l’association Gao Lama Borey indique qu’il a appris à travers les réseaux sociaux que le Cadre stratégique permanent (CSP) revendique Intahaka comme une zone lui appartenant.

« Les membres de l’association Gao Lama Borey tiennent à informer la communauté nationale et internationale qu’en aucun moment cette zone n’a fait l’objet d’une propriété de ce Cadre dont l’existence même souffre de plusieurs zones d’ombre. Sans aucun doute, ce soi-disant cadre est un complot orchestré pour atteindre des intérêts inavoués », lit-on dans le communiqué.

Selon les membres de  Gao Lama Borey, Intahaka est une zone aurifère qui a toujours appartenu à l’Etat malien et que certainement ces «  mouvements armés » veulent cette zone pour «  financer leurs activités louches, illicites et criminels » et que leurs check-points placés après l’invasion de la zone par les populations en est la preuve.

A en croire les l’association,  le Cadre stratégique permanent doit arrêter cette «  usurpation » et plutôt se concentrer sur l’intérêt national en réclamant la relecture de l’Accord d’Alger qui est une revendication phare du Dialogue national inclusif et des Assises nationales de la refondation.

Parlant de l’Accord d’Alger, l’association Gao Lama affirme que le Cadre stratégique déclare qu’il a une relation avec l’Accord d’Alger. Pour sa part, elle précise que le Cadre n’a aucun lien avec l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.  Le Cadre veut seulement «  manipuler les populations » pour leurs intérêts en se créant un lien avec l’Accord d’Alger.

Tout en réitérant son soutien indéfectible aux autorités de la transition, Gao Lama Borey dit être assurée car les autorités de la transition restent très vigilantes sur les plus grandes questions de la Nation. Enfin, il demande au gouvernement d’user de toutes ses forces pour mettre fin à l’usurpation du territoire national.

Rappelons que l’association Gao Lama Borey a fait ce communiqué suite à une déclaration du Cadre stratégique permanent (CSP) qui avait indiqué dans un communiqué datant du  30 septembre 2022 que dans la nuit du 28 septembre,  son poste d’Amasrakad (Intahaka) a été attaqué par les forces armées maliennes. Et que cette attaque est survenue au moment où est né l’espoir d’une accélération dans la mise en œuvre de l’Accord d’Alger à la suite de la dernière réunion de niveau décisionnel.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420