SANTE

Hôpital du Point-G : Les travailleurs boycottent le mot d’ordre de grève et projettent une AG ce matin

La Coordination des syndicats de la Santé du CHU Point -G dirigée par Dr Guida Landouré a annoncé une grève de 5 jours allant du 19 au 23 septembre 2022. Ce mot d’ordre de grève n’a pas été observé par la majorité des travailleurs du Point G. Pourquoi ? Certains disent en avoir marre des grèves sans raisons valables.

La coordination des syndicats de la santé du Point-G a annoncé dans un point de presse qu’il partira en grève d’une semaine à compter du lundi 19 septembre 2022. Au cours de ce point de presse, la coordination a évoqué trois raisons pour lesquelles cette grève a été initiée.

La première raison évoquée par les syndicats est la procédure par laquelle Fousseyni Coulibaly, qui était secrétaire général au Point-G, a été affecté au gouvernorat sans respect des normes de l’Etat ni des syndicats. La deuxième raison de cette grève est en rapport avec les cotisations faites de 2006 à 2011 par des travailleurs de l’Hôpital, afin qu’ils puissent avoir des parcelles où construire. Le nombre de personnes qui ont cotisé s’élève à 347 personnes. Beaucoup d’entre elles ont donné plus d’un million de FCFA, mais plus de 146 n’ont pas eu gain de cause.

D’après la coordination des syndicats, certains contributeurs sont déjà à la retraite et d’autres sont morts sans avoir joui de leurs droits.

A en croire les syndicats, les appareils d’analyse du Point-G sont en panne. De ce fait, les patients qui viennent pour les consultations au Point-G sont obligés de partir faire des analyses ailleurs ; chose que les syndicats jugent anormale. Aussi, faut-il ajouter que l’environnement écologique de l’Hôpital du Point-G est moins favorable pour les travailleurs et pour les patients.

Les syndicats du Point-G n’ont pas manqué l’occasion de mentionner qu’ils ont élu deux de leurs membres pour participer au conseil d’administration afin de faire part des problèmes auxquels le Point-G fera face dans les années à venir. Mais cette requête a été rejetée et ces deux personnes ont été refusées d’accès au conseil d’administration.

Face à tous ces problèmes auxquels est confronté l’Hôpital, et après plusieurs plaidoyers et des préavis de grève sans suite, la coordination des syndicats a alors décidé d’initier une grève d’une semaine, allant du 18 au 23 septembre 2022.

Le syndicat boudé

Malgré le mot d’ordre de grève, les travailleurs, médecins, infirmiers… de l’Hôpital du Point G ont travaillé lundi et mardi.  « Il n’y a pas de grève à l’hôpital de Point G. Les travailleurs étaient là, et très nombreux comme s’il n’y a rien », nous relate un observateur. D’autres sources ont affirmé également cette version.

Contacté par nos soins, Fodé Sinayoko a affirmé que le mot d’ordre de grève n’a pas été respecté. « Les gens sont venus travailleurs hier lundi. Aujourd’hui aussi, c’est le cas ». Selon ce dernier, l’information de la grève s’est certes répandue sur les réseaux sociaux, mais dans les faits, il n’en est rien. « Le préavis de grève n’a pas même été diffusé au sein de l’hôpital ici. Donc, on travaille », a-t-il laissé entendre.

Ce dernier va loin en affirmant que les initiateurs de la grève ont même été suspendus par le syndicat.

Par ailleurs, une assemblée générale des travailleurs, des « vrais syndicalistes » est prévue ce mercredi 21 septembre 2022 dans la cour de l’Hôpital.

B. Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420