A LA UNENATION

Gestion des dragues sur le Falémé : Des morts de trop dans l’indifférence de nos autorités

Face au mutisme de nos autorités judiciaires et politiques, le conflit opposant les propriétaires de drague sur le fleuve Falémé et certains habitants de Kéniékéniébani (commune de Dialafara dans le cercle de Kéniéba) vient de faire malheureusement de nouvelles victimes. En effet, après l’attaque armée perpétrée contre le campement des propriétaires de drague de Madinani qui a fait deux morts et sept blessés par balles, les mêmes agitateurs de Kéniékéniébani, Roualéba et Bureaula appuyés par certains ressortissants des villages situés sur le territoire sénégalais viennent d’abattre leur folie meurtrière sur le campement des dragueurs d’une autre localité notamment celle de Faranikounda faisant ainsi un mort et quatre blessés par balles.

Dans nos précédentes parutions nous avions pourtant alerté nos autorités judiciaires et politiques afin qu’ils prennent des dispositions pour arrêter la folie meurtrière des agitateurs de Kéniékéniébani et leurs complices des villages de Roualéba et Bureaula appuyés par quelques ressortissants villages situés de l’autre côté la frontière sur le territoire sénégalais. Apparemment rien semble arrêter ces derniers dans leur volonté d’opérer une véritable purge au sein des ouvriers travaillant sur les dragues exerçant sur le Falémé parce qu’après l’attaque armée menée contre le campement des dragueurs de Madinani qui a fait deux morts et sept blessés par balles à l’issue de laquelle aucune autorité n’a daigné lever le petit doigt, ces hors la loi viennent de mener une attaque armée contre les dragueurs de la localité de Faranikounda qui s’est soldé malheureusement par un mort et quatre blessés par balles sous le prétexte fallacieux de la lutte contre la pollution du Falémé. Alors que les dragues autorités par leur soin continuent d’exercer tranquillement leur activité sur le même fleuve.

Selon les témoins, le dragueur tué a été criblé de balle. Car, selon eux, lorsque les agresseurs ont constaté qu’il était invincible face aux balles, ils l’ont capturé vivant et soigneusement ligotée avant de le cribler de balles. Quelle cruauté ? Lorsque la folie d’un homme le pousse a assassiné froidement son semblable de cette façon.

Qui pour arrêter cette folie meurtrière ? Les agitateurs sont-ils au-dessus de la loi ? Il n’y a plus d’autorités au Mali ? Ce sont en tout cas ses quelques questions qui taraudent l’esprit de tous les observateurs. Car, il nous revient que depuis leur dernière attaque contre le campement des dragueurs de Madinani, aucun agresseur ni commanditaire n’a été inquiété. Malgré une procédure judiciaire engagée à leur encontre, ils se pavanent tranquillement à Bamako ainsi que dans d’autres villes sur différents plateaux des médias sociaux pour justifier leur acte qui a pourtant occasionné des morts d’homme.

Pire, des sources nous rapportent qu’un des agresseurs qui se pavane à Bamako entre les différents plateaux est même en possession d’une des motos des victimes de Madinani. Et d’ajouter que toutes les démarches entreprises auprès des autorités pour le mettre aux arrêts ont été vaines alors qu’il est visé par une plainte.

En tout cas, nos sources nous précisent qu’après cette énième attaque qui a occasionné encore des morts d’homme dans leur rang, les dragueurs ne comptent plus se laisser faire. Car, de sources dignes de foi, le mutisme de nos autorités judiciaires et politique face à cette situation oblige les dragueurs à se défendre contre les assauts meurtriers et injustifiés de ces hors la loi.

Nos autorités politiques aussi bien que judiciaires sont désormais interpellées à accorder un traitement diligent à cette situation qui risque de tourner au carnage. Car, tout porte à croire que les dragueurs animés par le sentiment d’abandon de la part de nos autorités comptent réagir vigoureusement à la prochaine attaque des agitateurs.

Notons que ces dragueurs avaient pourtant conclu un accord avec les responsables du village de Faranikounda comme c’était le cas pour la localité de Madinani.

Nous y reviendrons !

Mama PAGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420