A LA UNEEducationNATION

Enseignement supérieur : L’ASR mise en place pour la tenue du congrès extraordinaire du SNESUP

Vu les nombreux reports des dates pour la tenue du congrès extraordinaire du syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP), voire la situation de méfiance des travailleurs de l’enseignement supérieur face au comité exécutif national du syndicat due à la persistance du même problème, des secrétaires généraux ont décidé de la mise en place de l’ASR-SNESUP (Alliance des Secrétaires généraux pour la redynamisation du SNESUP). L’annonce a été faite mardi,6 septembre 2022, au cours d’un point de presse tenu à l’Ecole normale supérieure (ENSUP) de Bamako.

Au nombre de près d’une dizaine de personnes, les secrétaires généraux des comités du syndicat national de l’enseignement supérieur officialisent la mise en place de leur alliance. Composé, d’après eux-mêmes, « des secrétaires soucieux » de l’avenir des travailleurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Mali, ce nouveau regroupement se charge de recourir au statut et règlement intérieur de la corporation syndicale. Cela, indique-t-on, pour « l’organisation du congrès extraordinaire dans le cadre de la redynamisation du comité exécutif national du Snesup ».  Dans une déclaration lue par les conférenciers, les secrétaires syndicalistes rapportent avoir mis leur alliance en place en tenant compte de certaines raisons. Parmi lesquelles figurent, entre autres : les multiples reports de la tenue du congrès depuis 2012 ; la non-satisfaction des PV signés depuis 2009 par l’équipe en place ; les demandes répétées et persistantes des militants du SNESUP pour la tenue du congrès sans succès. Aussi, ont-ils évoqué, les membres de l’Asr-Snesup déclarent avoir mis le regroupement en place compte tenu de la nécessité de  réviser le statut et règlement intérieur du Snesup ;  la dégradation du climat de confiance entre les secrétaires généraux  et leurs militants de base pour la non-tenue du congrès ; la nécessité de maintenir l’unité et l’épanouissement des militants ; le règlement intérieur issu du 5ème congrès ordinaire du mai 2009… D’après les conférenciers, la non-tenue du congrès extraordinaire du Snesup depuis 2012 a créé une situation de méfiance des travailleurs de l’enseignement supérieur face au comité exécutif national. Présentement, le CEN-Snesup est démembré à plus de 2/3 de ses membres. Le comité exécutif national «se trouve dans l’incapacité » de prendre en compte les aspirations profondes des militants pour, déplore-t-on, « conduire sérieusement les négociations avec les partenaires stratégiques ». En raison de ces difficultés, les conférenciers estiment juste et correcte de procéder au renouvellement du Cen-Snesup pour sa redynamisation. « Nous avons décidé de mettre en place une Alliance des Secrétaires généraux pour la redynamisation du Snesup (ASR-SNESUP).Elle aura pour mission de recourir au statut et règlement à travers un manifeste pour l’organisation du congrès dans le cadre de la redynamisation du Snesup », lit-on dans leur déclaration. Pour la tenue du congrès extraordinaire, une première date avait été fixée au mois d’octobre 2021, puis au mois de décembre 2021.Les deux dates ont été reportées sans motif valable. Avec la pression des militants, le mois de mars 2022 avait été retenu pour le congrès. Cette 3ème date a été également reportée sine die. Se fiant au propos des conférenciers, l’objectif général de la présente alliance est la tenue du congrès pour la relecture du statut et du règlement intérieur du syndicat national, voire  la mise en place d’un comité exécutif national consensuel. La tenue du congrès permettra de prendre rapidement en compte les revendications en cours. Elle permet, à leurs dires, de sortir l’enseignement supérieur de l’inactivité le caractérisant depuis longtemps. Elle renforce la cohésion au sein de l’enseignement supérieur et rétablit un climat de confiance entre la base et les dirigeants syndicaux, explique-t-on. Puis de conclure : « Consciente des défis qui assaillant l’enseignement supérieur, l’Alliance se désolidarise de tout acte posé par le camarade secrétaire général du Snesup. Pour la gestion des affaires courantes, une équipe transitoire sera mise en place dans un bref délai, avant l’organisation du congrès extraordinaire, prévu pour le 15 octobre 2022. Cette action de redynamisation du Snesup se fera dans une atmosphère pacifique, collégiale, et démocratique pour l’épanouissement des travailleurs ».

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420