SOCIETE

Effondrement de l’immeuble PSI-Mali à l’ACI 2000 de Bamako : Le temps ne donne-t-il pas raison au DG de la DGCC ?

A la surprise générale de tous les Maliens, un immeuble de plusieurs étages s’est effondré, le vendredi 28 juin dernier aux environs de 13 heures, à l’ACI 2000 de Bamako, capitale du Mali. A cet effet, si les dégâts matériels enregistrés demeurent importants, tout porte à croire qu’il n’y a pas eu de pertes en vie humaine.

Sans ambages, cet effondrement laisse susciter du doute sur la qualité des matériaux utilisés pour la construction de PSI-Mali (population services international). Pour des raisons inconnues, le siège de la structure évoluant dans le domaine sanitaire s’est malheureusement effondré à l’ACI 2000, le quartier administratif huppé de Bamako, capitale du Mali. Notons que l’immeuble abritant le projet PSI-Mali se trouve au sud-est du ministère de l’Economie et des Finances. Son effondrement laisse planer des doutes quant aux fers à béton utilisés pour bâtir l’immeuble. Une situation qui, peut-on le dire, réconforte le nouveau Directeur Général de la Direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC), en l’occurrence Zédion Dembélé dans son combat contre la fraude, voire pour le respect de la dimension du fer à béton dans la construction des immeubles et bâtiments. Sur la base d’indices graves et concordants relatifs à la qualité du fer utilisé dans la construction des bâtiments et des grandes infrastructures, voire sur instruction du ministre de l’Industrie et du Commerce, la DGCC et l’AMAM ont entamé des opérations de contrôle dans ce sous-secteur en date du 12 juin 2023. La mission consiste principalement, selon notre source, à lutter contre la fraude sur les dimensions des fers à béton. Au terme de la première journée du contrôle, a-t-on appris, les enquêteurs ont pu appréhender dans plusieurs lieux des fers à béton destinés à la vente qui ne répondent pas du tout aux normes techniques et commerciales édictées en la matière. La Direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence a déjà pris des dispositions nécessaires afin de retirer complètement lesdits produits incriminés dans les circuits de la distribution. Les opérations de contrôle vont se poursuivre jusqu’à l’éradication de cette pratique illicite dans notre pays afin de sauver des vies humaines, annonce la même source. En tant que chef de la DGCC, le Directeur général est toujours prêt à en découdre contre le fléau dans le pays. Cet effondrement ne donne-t-il pas raison au DG Zédion Dembélé et son staff qui doivent impérativement poursuivre leurs missions afin d’esquiver le pire dans le pays ?

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420