A LA UNEEducationNATION

Education nationale : l’association des écoles privées agréées du Mali de nouveau en grève de 120h à partir de ce lundi

Pour non-paiement des frais scolaires, demi-bourses et autres dépenses publiques de l’année scolaire 2022-2023, les militants et sympathisants de l’association des écoles privées agréées du Mali (AEPM) projettent, à nouveau, un nouvel arrêt de travail de 120H allant de ce lundi 13 au vendredi 17 novembre 2023.

Sur la base du communiqué qu’ils ont voulu publier, les responsables syndicalistes de l’association se réjouissent de constater que les militants aient bien voulu suivre le mot d’ordre du premier arrêt de travail en date de la semaine dernière. Le premier mouvement de grève a été suivi à 99% sur toute l’étendue du territoire national, ont-ils souligné. Dans le cadre de la gestion de la situation actuelle, une rencontre visant à évaluer la situation s’est tenue, jeudi 9 novembre dernier au siège de l’AEPM par les syndicalistes. Une rencontre au cours de laquelle, lit-on dans leur communiqué, une invitation venant du ministère de l’Education nationale a été adressée à la corporation syndicale afin de négocier et de trouver de solution aux points de revendication. C’est ainsi que courant vendredi 10 novembre dernier, une rencontre a eu lieu entre le département de tutelle et les syndicalistes. « Le vendredi 10 novembre, les associations ont effectivement pris part à la réunion initiée par le ministère de l’Education nationale. Le ministre a informé l’assistance que l’ATD reste exigé suite à la position du ministère de l’Economie et des Finances. Il a également annoncé qu’en rapport avec les services du ministère de l’Economie et des Finances, les établissements doivent approcher les services d’impôt pour l’établissement contradictoire de la dette fiscale ». Le bureau national dit avoir le regret de constater que le recours à l’ATD (avis à tiers détenteurs) est toujours d’actualité, alors qu’il reste constant tant dans la législation scolaire que fiscale, que la mission assignée aux écoles privée est qualifiée de service public. A cet effet, poursuit-on, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par l’Assemblée générale du 4 novembre dernier, voire constatant que les paiements des frais scolaires et demi-bourses ne sont pas à présent effectués, le bureau national du syndicat énonce vouloir décider du maintien de sa position. Il invite, à cet effet, le gouvernement de la transition au paiement intégral et sans condition des frais scolaires, demi-bourses et autres dépenses publiques pour l’année scolaire 2022-2023. Aux militants, sympathisants passant par tous les promoteurs d’écoles privées, l’association fait part, encore une fois, de la tenue d’un arrêt de travail de 120 heures à partir de ce lundi 13 novembre au vendredi 17 de ce mois sur toute l’étendue du territoire.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420