A LA UNENATIONPOLITIQUE

Dr Choguel Kokalla Maïga aux membres du gouvernement : « Vous devez être immédiatement opérationnels »

Le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) a abrité, le samedi dernier, le séminaire gouvernemental de l’équipe du Dr Choguel Kokalla Maïga. L’occasion pour le chef du gouvernement d’inviter les membres de son gouvernement à travailler dans l’union et à être vite opérationnels.

Dans son discours d’ouverture, le chef du gouvernement a indiqué que le rôle des membres de son gouvernement est d’écouter et d’entendre les préoccupations des populations. Quant à leur mission, c’est de matérialiser les attentes des populations.

Selon Choguel Kokalla Maïga, un moment clé de ce séminaire sera l’organisation et le fonctionnement des secrétaires généraux des départements et des cabinets ministériels, véritables chevilles ouvrières des structures. « Ce séminaire gouvernemental se tient à une période charnière de la transition qui a amorce un tournant décisif le 24 mai 2021 avec l’arrivée, a la tête de l’état, du Colonel Assimi GOITA, Président de la transition. Il nous a fixé le cap pour que les principes prescrits de la Charte de la feuille de route soient traduits en actions concrètes », a indiqué le chef du gouvernement avant d’ajouter : « Voilà pourquoi nous allons actualiser le programme de travail du gouvernement pour l’adapter aux urgences et au temps imparti. J’ai solennellement pris l’engagement devant le Chef de l’État, que notre gouvernement suivra ses instructions pour une transition réussie, que nous l’aiderons à réussir sa mission dans la loyauté et la fidélité à notre combat pour le changement réclamé par le peuple ».

Pour lui, le séminaire gouvernemental est également un lieu où se renforcent la cohésion et la solidarité et où se forge l’esprit d’équipe. Comme il l’a toujours fait, le Premier ministre a appelé les membres de son gouvernement à travailler dans l’union. « Vous devriez travailler ensemble car toute réussite dans un département est une victoire collective. De la même manière, toute action inachevée détient sur le niveau de réalisation des objectifs communs », a-t-il prêché avant d’ajouter : « Je vous invite à travailler ensemble, à mutualiser vos efforts et à regarder dans la même direction. C’est ainsi que nous gagnerons notre combat, que nous réussirons la Transition, que nous arriverons à combler les attentes des Maliennes et Maliens de l’intérieur et de la Diaspora au service desquels nous sommes ».

A la clôture des travaux, le PM a salué la richesse de l’atelier. « Grâce aux exposés d’une grande densité intellectuelle et pratique ainsi qu’aux échanges auxquels ils ont donné lieu, nous partons satisfaits. Nos travaux seront consignés dans un document qui nous servira de boussole », a-t-il indiqué.

C’était l’occasion pour le premier ministre d’appeler ses ministres au travail vu l’urgence. « En raison de la nature de la Transition, de sa durée courte et des espérances placées en vous tous, vous devez être immédiatement opérationnels », a-t-il indiqué. Pour le chef du gouvernement, les membres de son gouvernement ne peuvent pas « s’offrir le luxe de l’apprentissage ou du rodage, comme on dit en mécanique, car le temps qui nous est imparti doit être ténu ». Car, dit-il, De tous les côtés, pointent des urgences. A tous les ministres, Dr Choguel Kokalla Maïga a demandé d’etre sur le terrain. « Notre mission est de restaurer l’espoir dans les cœurs et les esprits, en posant des actes forts, transparents conformes à notre rôle de serviteurs de l’État, conformes aux attentes du Peuple. Ainsi je vous invite à faire du terrain votre baromètre pour juger de vos réussites », a-t-il déclaré. Pour le Premier ministre, les défis sont majeurs. Ils sont, entre autres, la restauration de la sécurité, faire face à la maladie à coronavirus, créer des emplois, relever l’économie, assurer la stabilité sociale, sauver l’école, protéger l’environnement sans parler de l’organisation des élections ainsi que la réussite des réformes politiques et institutionnelles…

Il faut rappeler qu’au cours de cette rencontre, le Premier ministre a indiqué qu’aucun étranger ne va rédiger la nouvelle constitution du Mali.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420