PEOPLE

Distinction honorifique de l’AJPM : Mamadou Naman Keïta désigné « l’homme de l’année » !

Après de nombreuses années de combativité, de lutte et de sacrifice pour le Mali et l’Afrique toute entière, le Président directeur général de l’ONG ASSO+ vient d’être finalement récompensé. Parmi une dizaine de personnalités dotées de médailles de mérité et d’attestations de reconnaissance, Mamadou Naman Keïta, un grand commis de l’Etat au service des populations démunies, a été sacré, le samedi 15 octobre 2022, au Palais de la culture Amadou Hampâté Bah, comme « l’homme de l’année » par l’association des jeunes premiers du Mali (Ajpm).

Les bonnes œuvres finissent toujours par être récompensées. Tel semble exactement le cas de l’actuel homme fort de l’ONG ASSO+, en l’occurrence Mamadou Naman Keïta. Pour avoir loyalement servi son pays avec honneur et bravoure, l’ancien directeur national des routes s’est fait distinguer de par ses actes patriotiques et citoyens. Au nombre d’une dizaine de personnalités, les qualités de l’homme, ses visions et ambitions pour le Mali émergent, voire son amour pour sa patrie lui ont valu cette promotion venant des membres de l’Ajpm. Mamadou Naman Keïta, dont il est question, n’était pourtant pas la seule personnalité désignée pour être récompensée. La distinction honorique de l’Ajpm concernait Baba Simpara, Inspecteur des Douanes, non moins chef de section Appui à la lutte contre le terrorisme ; Mme Sokona Gakou, journaliste ; El Hadj Oumar Drame, PDG de l’imprimerie MPN ; Mme Diarra Lalla Touré, directrice de Lalla style service ; Mme Keïta Kadiatou Coulibaly et Mme Keïta Mariam Diakité. Pour la cérémonie de remise de médailles de mérite et de reconnaissance aux récipiendaires du jour, des parents, amis, collègues et connaissances ont voulu être témoins de l’évènement grandiose. Selon les responsables de l’association, les médailles et attestations ont été décernées aux récipiendaires en raison des services qu’ils ont rendus à la nation malienne et à l’Afrique. La distinction honorifique s’inscrit en droite ligne d’exhorter les désignés de la cérémonie à pérenniser les actes « patriotiques, voire à poursuivre les œuvres de développement du pays ». Pour Lassine Diarra, président de l’Ajpm, ces lauréats « sont des bons leaders qui contribuent au développement de leur pays ». Pour ce qui est le cas de Mamadou Naman Keïta, désigné « l’homme de l’année » par l’Ajpm, des précisions ont été faites quant au choix porté sur sa personne. Outre ses missions accomplies pour le pays et le continent africain, le riche parcours de l’homme justifie, indique-t-on, l’octroi de médaille et d’attestation au PDG de l’ONG Association, Solidarité pour le développement plus (ASSO+). Au service du pays depuis plusieurs années, Mamadou Naman Keïta fut élève du Lycée Prosper Kamara avant de poursuivre son destin à l’Ecole nationale d’ingénieurs (ENI) de Bamako, dans la capitale malienne, où il sort avec son diplôme en ingénierie. Résolu pour la cause nationale, le jeune commença, courant janvier 1994, sa vie active dans un bureau d’études à la faveur de la création de l’Agetipe-Mali. Une structure appuyée à l’époque par la Banque mondiale pour promouvoir l’emploi et l’entreprenariat privé. Un an plus tard, c’est-à-dire en 1995, le jeune dynamique a été sollicité par le directeur de l’ENI à l’entreprise française Hydro Sahel qui avait besoin d’un ingénieur compétent. Après avoir honorablement servi là-bas, Mamadou Naman Keïta, droit dans ses bottes, continuera à travailler avec l’Association française des volontaires du progrès (Afvp) ce, via un programme des Nations unies basé à Mopti. Une fois les activités de ce programme terminées, il a signé son entrée dans le cabinet d’architecte Modulor, chargé de la réalisation du centre d’entrainement pour sportifs d’élites de Kabala (Bamako). C’est avec ces expériences que l’homme a décidé d’entrer, en 1999, dans la fonction malienne à travers un concours. Il a été admis et affecté à la direction nationale des travaux publics, puis à la Division étude générale et Programmation. Avec la restructuration de la Direction nationale des travaux publics en direction nationale des routes, M. Keïta a évolué au sein de la direction nationale Division Etudes et Planification. En tant qu’agent, l’homme s’est peu à peu distingué des autres travailleurs jusqu’à sa nomination comme Directeur national des routes en avril 2015. C’est ce poste qu’il va occuper jusqu’en octobre 2020. Pour participer au développement social de son pays, voire aider les populations démunies dans plusieurs domaines, Mamadou Naman Keïta a fondé l’ONG ASSO+. Une structure ayant pour vocation de soulager les souffrances des populations, voire de poser les jalons du développement harmonieux des différentes localités du Mali. Via ladite ONG, des œuvres citoyennes s’inscrivant dans le cadre de la construction des écoles, celle des micro-barrages, des centres de santé, des périmètres maraichers, des marchés et des adductions d’eau ont été réalisées par Mamadou Naman Keïta et ses partenaires. D’où sa désignation par l’Ajpm comme « l’homme de l’année ».

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420