SOCIETE

Dialakorodji : Les populations expriment leur ras-le-bol et exigent le bitumage de leur route

Pour exiger le bitumage de la route de Djalakorodji, un quartier périphérique de Bamako, les populations ont décidé, le mardi 30 mars 2021, de battre le pavé. Ce goudronnage, attendu depuis bientôt quatre (4) ans, avait d’abord été promis par l’ex Président IBK. Quant aux autorités transitoires, celles-ci avaient promis de le faire dans 8 mois. Mais cela fait plus de 5 mois (septembre 2020 à nos jours) que la route demeure impraticable. D’où cette manifestation de colère.

Composés d’hommes : d’enfants ; de femmes ; et de vielles personnes, les habitants qui commencent à prendre  leur patience en mal se sont finalement exprimés à travers cette manifestation. « Lors du lancement des travaux, l’ex-Président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) avait donné un délai de 15 mois aux habitants pour en finir avec le goudronnage de cette route. Mais cela fait près de 4 ans que la route demeure impraticable », a regretté un manifestant en colère. D’après lui, l’état de cette route fait que les habitants qui quittent à Djalakorodji pour la ville de Bamako sont obligés de porter deux habits. « Nous en avons marre ; et trop c’est trop. Le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo a récemment quitté ici. Il nous a promis que les travaux de bitumage ne tarderont plus », ajoute un autre qui rappelle : « Ce goudronnage, prévu sur un délai de 15 mois, s’est aujourd’hui retrouvé avec près de quatre (4) ans sans l’accomplissement des travaux. La population souffre de toux ; des poussières ; des maladies liées à la poussière à cause  de la dégradation de cette route ».

Pour Aziz, un personnel du Centre de Santé Communautaire (CSCOM), les malades sont exposés à la poussière, de même que les agents de santé eux-mêmes. Des routes qui ne vaillent rien sont en train d’être construites par l’Etat, alors que cette route de Djalakorodji facilitant la mobilité des populations est là sans solution, tels sont les propos d’un autre manifestant. Edifiant davantage les gens sur la problématique, celui-ci tient à rappeler que les autorités transitoires leur avaient pourtant promis de bitumer cette route sur un délai de 8 mois.

Mais cela fait plus de 4 mois que rien ne bouge, s’est-il repenti. Certes, dit-il, nous n’avons pas de couteau, ni de fusil, mais qu’elles (les autorités) cherchent à résoudre ce problème. Cette route, déclare un participant, contient des excavations. « Dans ce quartier, on ne peut plus porter de bons habits sans qu’ils ne soient salis par la poussière. Aussi, nous souffrons de la pénurie d’eau et du manque de courant. Tout ce que nous demandons aux autorités transitoires est le goudronnage de cette voie », précisent les femmes du marché dudit quartier. Suivant certaines précisions, cette route doit quitter Banconi, un quartier sis dans la commune I de Bamako, passant par Djalakorodji jusqu’à d’autres quartiers. Sur les pancartes, on pouvait, à cette occasion, lire ceci : « Démarrez les travaux sans délai ».

Aux dires du représentant de Banconi, « l’inachèvement de cette route nous fait chier. Elles (autorités), font croire au monde que le retard des travaux est dû par le fait que les habitants de Banconi s’opposent à leur exécution. Alors que cela est faux. La preuve en est que nous n’avons pas été saisis par elles », a-t-il explicité. Alors qu’il doit avoir autre solution, ce dernier rapporte que les habitants de Banconi sont simplement hostiles à la destruction de leurs habitations. Même si les uns, tout comme les autres, avaient de différents problèmes à relayer, l’unique avis qui faisait l’objet de message était « le bitumage de cette route et la non tenue des promesses prises par les autorités transitoires ».

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373