A LA UNEMEDIAS

Coopération Mali-Burkina : L’espoir d’une solution africaine dans la lutte antiterroriste

Depuis sa prise du pouvoir en janvier dernier, le président de la transition du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul Henry Sandaogo Damiba, a effectué « une visite d’amitié et de travail » le samedi 3 septembre 2022 au Mali.  Liés par un même destin, (la transition et l’insécurité), en plus des 1 400 km de frontière en commun, les chefs d’Etat du Mali et du Burkina Faso souhaitent désormais unir leurs efforts afin de relever les défis qu’ils ont en commun.

Depuis sa prise du pouvoir le 24 janvier 2022,  le président de la transition du Burkina Faso,  le lieutenant-colonel Paul Henry Sandaogo Damiba effectue sa première visite officielle hors des frontières burkinabè le choix du Mali pour cette sortie n’est pas anodin. Le Burkina Faso et le Mali, confrontés à une crise sécuritaire profonde et  sans précédent, partagent près de 1 400 km de frontière. Vivant également tous  sous un régime transitoire,  le lieutenant-colonel Paul Henry Sandaogo Damiba est donc venu au Mali dans le cadre d’un renforcement de coopération entre les deys pays.

Après un accueil chaleureux par son homologue malien, le colonel Assimi Goïta, à l’Aéroport international président Modibo Keïta, les deux  chefs d’Etat ont eu des échanges  fructueux au Palais de Koulouba, notamment sur la nécessité de renforcer leur partenariat sur le plan militaire et sécuritaire. « Nous entendons dans les jours à venir mieux renforcer les partenariats militaires qui existent entre nous [le Burkina Faso et le Mali] en vue de relever davantage les défis sécuritaires auxquels nos peuples sont confrontés », a confié à la presse le président burkinabè  à sa sortie d’audience.

Mais, il faut savoir qu’au-delà  de cet entretien élargi aux autres membres du gouvernement, les deux chefs d’Etat ont eu un tête-à-tête sur des questions plus sensibles concernant les deux pays, où l’espace sous-régional en général.

Si le président Damiba n’a pas souhaité aborder la question des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali, beaucoup d’autres sujets ont certainement été soulignés  au cours cette rencontre des colonels. Il faut souligner  notamment la question du G5-Sahel dont le retrait  du Mali en mai dernier  a sérieusement affecté la mission de l’organisation commune dans la lutte contre le terrorisme. Depuis son retrait d’ailleurs, le retour du Mali est vivement sollicité par ses paires. L’on se rappelle que les présidents du Tchad, Mahamat Idriss Déby, et celui du Niger, Mohamed Bazoum, avaient chacun demandé au gouvernement de la transition du Mali de réintégrer  le G5-Sahel afin de réussir sa mission.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373