Brèves du Vendredi 19 Mars 2021

Ségou : L’UE appuie des organisations de la société civile

Le mardi 16 mars 2021, 18 organisations de la société civile de la cité des banlansan et de la ville de Kénedougou ont bénéficié d’un don de 160 millions de FCFA de la part de l’Union européenne. L’objectif était  d’aider ces organisations dans la mise en œuvre de leurs  projets. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme harmonisation et innovation au bénéfice des initiatives de la société civile d’utilité sociale (HIBISCUS).

Koutiala : Fin des échanges sur la protection des enfants

Le mardi dernier, la ville de Koutiala a abrité une rencontre entre des groupes d’acteurs de protection de l’enfant dont l’ONG Word Vision, des leaders communautaires, des représentants des organisations de la société civile et de services techniques. Le but de l’entrevue était  d’identifier les parties prenantes et les acteurs de protection de l’enfant qui influencent le bien-être de l’enfant dans la principale zone d’intervention de Worlde Vision. Il faut noter que cette rencontre qui, s’étendait sur 2 jours, a permis d’estimer les risques de protection de l’enfant, quant à leur participation à certaines activités.

GAO : L’accueil des migrants refoulés de la frontière algérienne

Le gouverneur de la région de Gao a accueilli une trentaine de migrants maliens refoulés, le mardi 16 mars 2021, de la frontière algérienne. Selon le ministère des Maliens de l’extérieur, ces migrants ont été culbutés par les gardes-frontaliers algériens, avant d’être récupérés lors de la  patrouille des forces de l’ordre maliennes.

Koulikoro : l’assassin présumé d’une jeune fille  arrêté

Les forces de l’ordre ont identifié le présumé assassin d’une jeune fille âgée de 15 ans retrouvée égorgée le week-end dernier a Koulikoro, plus précisément à Souban. Selon les enquêteurs, c’est un jeune homme de 17 ans  travaillant  dans la même famille que la victime qui serait l’auteur dudit crime. Il a été interpellé par la police, en attendant d’être traduit devant la justice.

Tombouctou : de nouveaux bureaux régionaux de l’ordre des infirmières et infirmier mis en place

Deux nouvelles équipes de 5 personnes viennent d’être choisies pour un mandat de 5 ans renouvelable à Tombouctou et à Taoudéni. Il s’agit de celle dirigée par  de Oumar Almouloud et celle de Joudou Ould Aldahala respectivement désignés à la tête des   bureaux régionaux de l’ordre des infirmières et infirmiers des deux régions. Lesquels bureaux ont été  mis en place le mardi 16 mars dernier. Il faut rappeler que c’est une première fois que cet ordre d’infirmières et d’infirmiers voit le jour dans ces deux régions.

Tombouctou : Des jeunes à la conquête des NTIC

La formation d’une vingtaine de jeunes de la commune urbaine de Tombouctou sur l’utilisation des NTIC a débuté, ce mardi 16 mars 2021. Elle était organisée par L’AMASS, à travers le projet Debbo Alafia phase2. Cette formation de 5 jours va permettre aux participants de se familiariser avec les techniques d’utilisation des réseaux sociaux et les groupes  WhatsApp. La formation s’inscrit dans le cadre des activités de sensibilisation sur la santé  et la reproduction.

Bah N’DAW rencontre le directeur du festival international BWA

Le Président malien de la transition Bah N’DAW s’est entretenu, ce mercredi 17 mars 2021, avec une délégation  conduite par le directeur du festival international BWA, en présence du ministre de la Culture, du Tourisme, et de l’Artisanat, Mme Kadiatou Konaré. Cette audience s’est portée sur l’organisation du festival international BWA qui se déroulera du 25 au 26 mai 2021 à Bamako sur la place du cinquantenaire. Le  Président a, pour l’occasion, rassuré l’accompagnement du gouvernement pour la réussite du festival.

Yanfolila : Des bandits armés s’attaquent à des Forains

4 bandits armés ont attaqué deux hommes en partance pour la foire de siekorolen, dans le cercle de Yanfolila, sur l’axe soloba-Bandjougoufara, ce mercredi 17 mars 2021. Ces bandits ont  tiré à balles réelles sur deux hommes  faisant un blessé. Les assaillants ont emporté 400 000 FCFA et des motos. À noter que c’est la deuxième attaque sur cet axe Soloba- Bandjougoufara depuis le début de 2021.

Macina : Régénération des commissions foncières pour le respect des droits de femmes

Le projet actions concertées a initié une session sur «  L’impact de la tradition et de la religion sur l’épanouissement des femmes » à Macina. C’était ce mardi 16 mars 2021, elle a réuni les représentants de la couche sociopolitique et les chefs de services techniques.  L’objectif était d’échanger sur la redynamisation des commissions foncières villageoises et communales des régions de Mopti et Ségou, afin que les droits des femmes soient respectés. Cette séance est financée par l’ONU FEMMES.

Problèmes de carte Nina à Kayes : Le collectif des jeunes  debout interpelle le préfet central 

Dans le souci d’avoir certaines informations concernant l’inaccessibilité des cartes Nina à Kayes, les membres du  collectif des jeunes debout ont décidé d’interpeller  le préfet central de la région .Cela, à travers une demande d’information datant du  mercredi 17 mars 2021.Une demande dans laquelle on pouvait comprendre ces mots : « Nous, collectif des jeunes debout de Kayes, souhaiterons savoir les causes réelles concernant la non disponibilité des cartes Nina à Kayes ».

Situation de lampadaires non opérationnels à Kayes : Le collectif des jeunes debout informe le directeur de l’E D M.

Afin de signaler la situation des lampadaires non opérationnels dans la région de Kayes, le collectif des jeunes debout a, via une demande d’information adressée au Directeur de l’E D M de Kayes, donné des renseignements. C’était le mercredi 17 mars 2021.Ainsi, le collectif a rappelé l’urgence d’être édifié sur le manque d’opérationnalisation des  lampadaires  dans la cité des rails.

 Demande de marche funèbre du  CDM à la mémoire des soldats tombés à Tessit : le gouverneur de Bamako s’y oppose 

En réponse à une demande d’autorisation du collectif pour la défense des militaires (CDM) à la mémoire des soldats  tombés sur le champ de l’honneur le 15 mars 2021,le gouverneur du district de Bamako n’a pas accepté. Cette marche, programmée pour être tenue  le vendredi 19 mars à la place de la liberté de l’Etat-major général des Armées a été rejetée en raison de l’état d’urgence et des mesures barrières relatives au covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :