Brèves du Mardi 29 Juin 2021

Koutiala : Maintien de la 4ème édition des compétitions d’escrime « Open Epée »

La 4ème édition des compétitions d’escrime « Open Epée » a eu lieu le weekend à Koutiala. La compétition a été organisée par la Fédération Malienne d’Escrime et la Ligue de Koutiala. En Dames, Fatoumata Traoré marque un score de 15 contre Aminata Diarra de Miankala qui a marqué 13 points. Quant aux hommes, Seydou Coulibaly de Koutiala a gagné contre Arouna Coulibaly de Bamako avec un score de 15 à 14.

Mahina : 680 hectares de terre édifiés pour la population

Un espace d’une superficie de 680 hectares a été réceptionné le weekend par l’Agence du Développement Rural de la vallée du fleuve Sénégal à Mahina. L’espace va aider à la production de maïs, du riz, de l’arachide et d’autres produits jardiniers pour le soulagement du besoin alimentaire de la population. Les travaux se sont déroulés sur une durée de 03 ans et sous le financement de la Banque Islamique de Développement.

Koutiala : la lutte contre les maladies au cœur d’une rencontre

La première assemblée de la Mutuelle Interprofessionnelle s’est tenue le dimanche 27 juin 2021 à Koutiala. Les organisateurs affirment que la rencontre a permis de sensibiliser et d’informer les adhérents sur l’importance de la lutte contre les maladies. Présidé par Ouattara Aminata Diabaté, sur un mandat de 03 ans, un conseil d’administration de 15 membres dont trois femmes a été mis en place le même jour. En plus de ce bureau, une commission de contrôle de 05 membres a aussi vu le jour.

Bourem : un atelier de révision de distribution de l’accord pour la paix et la cohésion tenu

La restitution de distribution de l’accord pour la paix et la cohésion au Mali, a eu lieu le weekend dans la région de Gao. Selon les initiateurs, l’objectif de la rencontre est de renforcer les capacités de la société civile pour la bonne distribution du document. La séance a été mise action par la coalition citoyenne de la société civile et financée par la Minusma.

Kati : un homme de 67 ans s’est suicidé

Dans la commune de Yelekébougou, cercle de Kati, un homme âgé d’une soixantaine d’année s’est suicidé en se jetant dans un puit, le vendredi 25 juin 2021. Des sources locales révèlent que le vieux avait surpris sa femme avec son amant. Son corps a été repêché par la protection civile et l’enterrement a eu lieu le Samedi 26 juin 2021.

Kayes : 40 administrateurs des écoles medersas ont élaboré le procès-verbal des examens

Le weekend dernier, une séance d’élaboration du procès-verbal des examens, a été bouclée par une quarantaine  d’administrateurs des écoles de medersas. L’objectif de cette session est de renforcer les capacités des participants au remplissage du procès-verbal pour prévenir les erreurs pendant les examens, affirment les organisateurs. La séance a été organisé par le bureau régional de l’Union des Enseignants de la Langue Arabe et de la Culture Islamique au Mali.

Kati : 03 enfants frappés par la foudre

Trois enfants âgées d’une dizaine d’années ont été frappés par la foudre le jeudi dernier, dans la commune de Dio, à Kati. Des sources affirment que les enfants revenaient du champ sous la pluie. Le plus jeune d’eux a rendu l’âme sur le coup, tandis que les deux autres sont en vie.

Sikasso : le prix du gombo frais en hausse

Le prix du gombo frais est en hausse dans la région de Sikasso. Le tas de cinq gombos qui était donné à 25 FCFA est aujourd’hui vendu à 50FCFA. Une situation que dénoncent les ménagères. Quant aux vendeuses, elles expliquent cette augmentation de prix par la rareté du produit chez les fournisseurs.

Éducation : l’absentéisme des élèves inquiète les autorités scolaires

Les autorités scolaires de Yorosso s’inquiètent de la situation qui prévaut de plus en plus dans les écoles de la localité. En effet, les élèvent s’absentent de plus en plus au profit des travaux champêtres à l’intérieur du pays.

Gao : un seul professeur d’allemand pour plus de 17 lycées

La ville de Gao qui compte plus de 17 lycées n’a qu’un seul professeur d’allemand. Ce dernier est un retraité qui a accepté de dispenser les cours d’allemand dans les classes de terminale de trois lycées de la ville. Selon le Directeur de l’Académie d’Enseignement de Gao, ce manque est dû à la promotion du deuxième professeur d’allemand de la ville comme inspecteur d’enseignement quelque part mais aussi à la réticence de beaucoup de professeurs d’aller dans cette partie du pays à cause de la situation sécuritaire. Comme alternative, le DAE conseille les élèves qui font allemand de changer d’option.

Kidal : la 3ème compagnie du bataillon des FAMA reconstituée est enfin à Kidal

Grâce à l’engagement de la MINUSMA et aux efforts des parties signataires, une étape décisive a été franchie dans la mise en œuvre de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali. En effet, la 3ème compagnie du bataillon des FAMA reconstituée de Kidal initialement stationnées à Gao a pu rejoindre sa garnison à Kidal. Elle ne s’est pas laissée intimider par les attaques des EID.

Circulation routière : la RN7 enregistre un nouvel accident

Ce 28 juin 2021, un accident est survenu sur la RN7 plus précisément à Simidji dans la commune rurale de Ouéléssébougou aux environs de 04 heures 50 suite à un braquage. Deux cars appartenant à la compagnie Folona transport sont entrés en collision. Le premier non visible de loin a été cogné par le second pendant que le premier était en train d’être braqué par des individus armés non identifiés. Cet accident a fait près de 94 blessés qui ont tous été évacués au CSCOM de Ouélessebougou.

San : l’impact de la stigmatisation des patients infectés par le VIH au cœur d’une rencontre de sensibilisation

Une trentaine de chefs de quartier, de responsables d’associations, de leaders religieux et de jeunes ont pris part à la rencontre d’information qui s’est tenue ce weekend sur l’impact de la stigmatisation des patients infectés et affectés par le VIH à San. Selon les organisateurs, cette rencontre organisée par l’ONG Walé et financée par le Royaume des Pays-Bas vise à donner le maximum d’informations possibles aux participants sur la maladie afin de réduire son impact. Selon les facilitateurs dans la région de Ségou, après la ville de Ségou, San avec ses plus de 700 cas est la deuxième ville avec le plus grand nombre de personnes sous traitement du Sida.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :