Brèves

Brèves du Jeudi 15 Septembre 2022

TOMBOUCTOU : le 52ème régiment d’infanterie motorisée a désormais un nouveau commandant
Le commandant sortant du 52ème régiment d’infanterie motorisée, le chef d’escadron Dramane Traoré, a cédé sa place à son successeur, le chef bataillon Yoro Maïga. La cérémonie de passation de commandement s’est déroulée le lundi 12 septembre 2022, à la place d’armes du poste de commandement du secteur 3 de l’Opération Maliko. Après la revue des troupes exécutée par le commandant du secteur de l’Opération Maliko, le colonel Mamadou Souleymane Koné, le commandant sortant a remis l’étendard au commandant Koné, qui l’a ensuite remis au commandant entrant, ce qui marque la prise officielle par le chef de bataillon Yoro Maïga. En ces termes : « Au nom du président de la transition, vous reconnaitrez désormais comme chef le commandant Yoro Maïga, commandant du 52ème régiment d’infanterie motorisée. Vous lui obéirez en tout ce qu’il vous recommandera… ». Ainsi fut établi le nouveau commandant du 52ème régiment par le commandant du secteur de l’opération Maliko.

Paix et Réconciliation : Au nom des autorités de la transition, le colonel-major Ismaël Wagué visite le camp des refugiés de M’berra en Mauritanie
Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a effectué, au nom des hautes autorités de la Transition, une mission au camp des réfugiés de M’berra en Mauritanie. Cette mission avait pour objet de s’enquérir de la situation sociale, sécuritaire, sanitaire et humanitaire des réfugiés et surtout de recueillir leurs attentes vis-à-vis de la transition. Après l’entretien   avec les responsables du camp des réfugiés, et l’écoute de leurs doléances et leurs préoccupations, le ministre Wagué a dit prendre bonne note et promis que le gouvernement fera tous ses possibilités pour y apporter des réponses appropriées.

Fana et Ménaka : Plus de 60 mille déplacés en état de détresse
De nombreux déplacés vivent dans les conditions précaires à Fana, dans la région de Dioïla. C’est le service de développement social de la localité qui lance l’alerte. A Ménaka également, les besoins humanitaires des déplacés restent énormes, malgré des efforts, soulignent les autorités du pays. Au mois d’aout dernier, le district sanitaire de Fana a enregistré la présence de 3045 personnes déplacées reparties entre différentes localités pour 455 ménages. Dans la ville de Ménaka, ils sont plus de 65 mille personnes déplacées reparties entre 11 000 ménages. Au total, ils sont plus de 60 mille déplacés vivant dans la détresse et la précarité, a indiqué le ministre chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés.

Région de Ségou : le poste de contrôle repousse une attaque
Dans la nuit du mardi 13 septembre 2022, à partir de 22 heures 10 minutes les coups de feu se font entendre dans les villages de Pelengana, Dialabougou, Sekabougoufiè et autres. Les tirs venaient de la direction du poste de contrôle, à hauteur de Dialabougou. La circulation au niveau dudit poste est interrompue et des pick-up des forces armées font la course vers le poste. Ils ont repoussé ainsi l’attaque et procédé au ratissage de la zone. Le constat de cette attaque fait un bilan de deux blessés, un civil et un douanier, une voiture Rav4 a été brulée. La mobilisation des forces armées a permis de vite contrôler la situation.

Sikasso : une rencontre sur la prévention des crises post-électorales
Une soixantaine de participants issus des différents partis politiques et des organisations de la société civile ont ténu une rencontre dans la région de Sikasso, le mardi 13 septembre 2022. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’échanger entre eux sur les voies et moyens pour prévenir et combattre les conflits et violences liés aux processus électoraux au Mali. Selon les organisateurs, la rencontre vise à instaurer un cadre d’échange apaisé entre tous les acteurs pour la réussite des élections. Elle a été financée par ONU femmes.

Commune rurale de Tomora : le maire interdit la célébration du 22 septembre 2022 en grande pompe
Le maire de la commune rurale de Tomora (Oussoubidiangna) a interdit la célébration grandiose de la fête d’indépendance du Mali de cette année. Il l’a fait savoir aux populations de la commune la semaine dernière à travers un communiqué radiodiffusé. Selon lui, cette décision fait suite aux affrontements qui ont eu lieu l’année dernière entre les communautés. Il a déploré que ces affrontements aient coûté vie à un jeune homme et a provoqué l’arrestation de plusieurs personnes et l’instabilité dans le nord du cercle de Bafoulabé.

Braquage : un mort et plus de 6 millions de F CFA emportés sur la route de Banamba
Un homme tué par balle et quatre autre dépouillés de leurs biens d’une somme de plus de 6 millions de F FCA par des bandits armés non identifiés. Selon nos informations, ce braquage est survenu sur la route principale de Banamba, entre les villages d’Ouleny et Kondo, ce mardi 13 septembre 2022. Les victimes revenaient de la foire hebdomadaire de Banamba, témoignent les sources. Une enquête a été ouverte par les forces de défense et de sécurité locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420