A LA UNEMEDIASNATION

Bilan des dernières opérations du plan Maliko et de l’opération Kèlètigui : 41 terroristes dans la gibecière des FAMa

Dans un communiqué publié le 8 octobre 2022, la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a donné le bilan des dernières opérations FAMa depuis le dernier communiqué en date du 22 septembre 2022. Ce nouveau bilan fait état de 41 terroristes neutralisés, plus de 61 autres suspects interpelés, ainsi que d’importantes quantités de matériels de guerre récupérés ou détruits.

Dans le cadre de sa volonté de tenir la population régulièrement informée de l’évolution de la lutte antiterroriste sur le terrain, la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a donné, samedi, le bilan des dernières opérations FAMa sur les différents théâtres d’opération. Depuis le dernier communiqué en date du 22 septembre 2022, les Forces armées maliennes (FAMa) ont procédé à la neutralisation de 41 terroristes selon la Dirpa, plus de 61 autres suspects ont été interpelés à travers le plan Maliko et l’opération Kélétigui. Ce succès montre que malgré la saison hivernale qui rend difficile les opérations militaires, les FAMa sont déterminées à chercher et détruire les terroristes jusque dans leur dernier retranchement. En effet, elles ont adopté des stratégies nouvelles ayant permis l’appellation de figures connues du terrorisme sur la base des données. Ainsi, le 27 septembre 2022, sur la base des renseignements précis, 5 terroristes ont été interpelés à la foire de Sofara, Mopti, parmi lesquels Amadou Diakité et Alhadji Diakité connu sous le nom d’Abou Anass. Ils sont tous responsables de la Katiba Macina et respectivement commandants des secteurs de Ouenkoro et Mafouné, pour le premier et les secteurs de Sofara et Bandiagara pour le second. Interpelé lors de l’opération de Moura, Abou Anass avait été même libéré dans un premier temps. Le 6 octobre, l’érection inopinée de Check-points, suivie de fouilles au marché hebdomadaire de Mopti, de 8h à 14h20, a permis, selon le communiqué de la Dirpa, l’interpellation de 17 suspects terroristes. Un exploit qui est venu s’ajouter à l’interpellation, le 3 octobre, de 33 autres présumés terroristes dont les enquêtes ont permis d’identifier formellement 15 terroristes recherchés et fichés dans les bases de données suite aux renseignements et une fouille dans la localité de Sofara. Le 6 octobre encore, selon le communiqué, après l’interpellation de 4 suspects dans le secteur de Konna (Mopti), l’exploitation des renseignements dans la localité de Diengueni Foulbé et Gouni Foulbé, à 32 km Nord Est de Sofara, contre une base de la Katiba Macina, a permis d’interpeler plusieurs autres suspects terroristes. Parmi tout cela, le succès le plus élogieux de ces opérations FAMa au théâtre centre fut la neutralisation de 31 terroristes et la destruction de 2 bases et plots logistiques dans les secteurs de Tiemaba et Bamada, cercle de Niono, lors des patrouilles d’opportunité appuyées par des frappes aériennes du 3 au 5 septembre 2022.

Dans d’autres contrées, plus précisément le théâtre Est de l’opération Maliko, la priorité opérationnelle a porté essentiellement, selon la Dirpa, sur la collecte de renseignements sur les terroristes responsables des exactions contre les populations dans les régions de Ménaka et Gao. Ainsi, le 27 septembre, l’exploitation de renseignements précis a permis des frappes sur deux plots logistiques dans la forêt refuge de Fitilli au Sud de Tessit, faisant un bilan de 8 terroristes neutralisés. Aussi, les FAMa ont consolidé leur position lorsqu’une mission d’escorte de 160 véhicules civils avait été prise à partie par des hommes armés au niveau de la Faya, faisant 6 blessés et 4 camions endommagés et au niveau de la zone aéroportuaire de Gao après le crash d’un avion des FAMa.

Le 7 octobre, la précision de renseignement a permis l’interpellation d’un terroriste suspect d’origine étrangère.

Dans la zone Sud aussi, beaucoup d’actions ont été menées par les FAMa respectivement dans des localités comme Toumanibougou, cercle de Kati, Nara, Mourdiah et Kouloumba en vue de retrouver les terroristes auteurs de pause d’EEI contre un convoi logistique sur l’axe Nara Kwala, le 2 octobre. Ces opérations dans la zone du Sud en général ont permis l’interpellation d’un autre grand terroriste logisticien recherché dans le secteur de Koutiala, selon le communiqué de la Dirpa.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420