A LA UNEMEDIAS

Arrestations extrajudiciaires, séquestration et violences physiques : Le colonel major Kassoum Goïta sur les traces de Kalev Mutond ?

En république démocratique du Congo, l’ex-chef de l’agence nationale de renseignement, Kalev Mutond est recherché par la justice et les forces de l’ordre. Il fait, selon la Radio France Internationale, l’objet d’une dizaine de plainte d’anciens détenus. Le même sort attend-t-il l’actuel Directeur général de la Sécurité d’État du Mali, le colonel major Kassoum Goïta, surtout avec la violence physique contre le chroniqueur Ras Bath ?

L’ancien patron des services de renseignement de la République démocratique du Congo, Kalev Mutond, est dans les difficultés depuis des jours. Il est recherché, selon RFI, par la justice et les forces de l’ordre. La même source indique que des détenus accusent Kalev Mutond « d’arrestations arbitraires, tortures physique et morales, traitements inhumains et dégradants et tentatives s’assassinat ». Si c’est vrai qu’il est poursuivi par  les anciens détenus de ses services pour les faits précités, l’actuel DG de la sécurité d’État du Mali doit aussi craindre de son sort  après cette fonction.

En effet, le Collectif pour le Développement de la République a accusé, il y a quelques semaines, la Sécurité d’État du Mali d’avoir commis des actes de violences contre son porte porte-parole, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath. Les agents de ce service de renseignement ont, selon le CDR, rasé le dread de son porte-parole contre son gré. Le mouvement a d’ailleurs annoncé une plainte contre le DG de la Sécurité, le colonel major Kassoum Goïta. « On va porter plainte contre le DG de la sécurité d’État pour atteinte à l’atteinte l’intégrité physique de Ras Bath. Une plainte sera introduite au Mali et une autre dans les juridictions internationales », a annoncé Boubacar Yalkoué, secrétaire de l’administratif du mouvement.  

A analyser la situation actuelle en République démocratique du Congo et compte tenu de la détermination du CDR de faire justice pour son porte-parole, le colonel major Kassoum Goïta n’est pas loin des poursuites. Il court le même risque Kalev Mutond.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420