MEDIASPOLITIQUE

Allégations d’exactions des FAMa contre les civils : Aboubacar Sidick Fomba recadre Jean-Luc Mélenchon

Suite à la sortie médiatique de Jean-Luc Mélenchon au cours de laquelle il a accusé l’armée malienne d’exactions sur les populations civiles, le porte-parole du Collectif pour la refondation du Mali (Corema), et non moins président de l’Alliance démocratique du peuple malien (Adepm), Aboubacar Sidick Fomba, a, dans une déclaration dont nous avons pu nous procurer une copie, dénoncé ces propos qu’il qualifie d’insultants à l’endroit du peuple malien.

A l’entame, il dira avoir appris avec indignation les propos tenus par Jean-Luc Mélenchon sur le renvoi de l’armée française du sol territoire. Ainsi, il exige des explications de la part de ce dernier sur les motivations réelles de cette déclaration.

Selon Fomba, Jean-Luc Mélenchon doit comprendre que nous ne sommes plus dans le protocole de la conférence de Berlin, encore moins au 1er mai 1898. « Jean-Luc Mélenchon doit également comprendre que le Mali ne marche plus selon les accords coloniaux et que les autorités actuelles du Mali ne sont pas des lèche-bottes à la solde de la France, comme c’était le cas dans un passé très récent, mais plutôt au service du vaillant peuple malien », a-t-il renchéri.

A le croire, les autorités du Mali travaillent pour l’intérêt supérieur du Mali à travers les trois principes, notamment le respect de la souveraineté du Mali, le respect des choix stratégiques du Mali et le respect de l’intérêt du peuple malien. « Nos autorités s’inscrivent dans l’expression de la vraie démocratie. C’est pourquoi le président, le gouvernement et le CNT travaillent pour l’intérêt du Mali et non celui de la France et ses acolytes », a-t-il fait savoir.

Avant d’inviter Jean-Luc Mélenchon à faire face à la souffrance du peuple français, raison de son élection à l’Assemblée nationale et aux « bavures de la junte française au pouvoir » en Iran, en Centrafrique et en Ukraine.

A ses dires, l’armée française a été malproprement renvoyée du Mali par les autorités maliennes et sur la demande du peuple malien à cause de son incapacité, son inefficacité, son soutien et ses relations incestueuses avec les terroristes et certains groupes armés séparatistes. Et d’ajouter que cette armée française a plutôt sa place en Ukraine par devoir de voisinage qu’au Mali ou au Sahara. « J’invite également Monsieur Mélenchon, hanté par l’instinct grégaire colonial, à revoir sa copie et à avoir la maturité de se taire s’il n’a pas le courage de dénoncer la junte française au pouvoir, responsable de l’humiliation de la France aux yeux du monde », a déclaré le porte-parole du Corema.

Pour M. Fomba, à travers ce message, il invite la Minusma et la « junte française au pouvoir » à présenter des excuses publiques au vaillant peuple du Mali et à son armée au lieu de continuer dans leur manœuvre de déstabilisation, accusant l’armée malienne de violation des droits de l’Homme pour cacher l’incapacité de l’armée française et de la Minusma.

Et de poursuivre que les tapages médiatiques faisant allusion à la Cour pénal internationale (CPI) ne sont plus d’actualité. Au contraire, précise-t-il, c’est la « junte française » qui a sa place à la CPI et la plainte du Mali sera plus édifiante.

Mama PAGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373