Mali : Le Mauritanien El-Ghassim Wane, le patron de la Minusma !

Le diplomate mauritanien El-Ghassim Wane est le nouveau patron de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Il remplace ainsi le Tchadien Mahamat Assaleh Annadif qui doit quitter son poste en avril prochain pour rejoindre sa nouvelle fonction du directeur du bureau  des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel avec résidence à Dakar, au Sénégal.

Nommé à la tête de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma), le lundi 15 mars dernier par le patron de l’institution Antonio Guterres, le diplomate Mauritanien E-lGassim Wane est le désormais le chef de la mission onusienne au Mali. Il remplacera ainsi le Tchadien Mahamat Saleh Annadif qui a vu son mandat prolongé jusqu’au mois d’avril suite à la démission forcé de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, le 18 août dernier.

Cette mission de l’ONU instaurée en juin 2013 pour maintenir la paix et la stabilité au Mali suite à la crise sociopolitique dont notre pays est confronté depuis 2012 compte environ 14.500 militaires et policiers. Par ailleurs, les États-Unis, sous l’administration de Donald Trump, ont souvent reproché à cette mission dont le mandat annuel est renouvelable en juin de ne pas être l’outil adéquat dans la crise malienne, en allant jusqu’à demander sa reconfiguration.

En outre, en plus du diplomate mauritanien, le nom de l’ancien numéro 1 de la mission onusienne au Congo (Monusco), l’Américain David Gressly avait aussi été évoqué pour diriger la Minusma. Après quelques mois de discussion,  le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a décidé ainsi de nommer, le lundi 15 mars dernier,  El-Ghassim Wane à la tête de l’une des plus importantes opérations de paix de l’institution.

Le nouveau chef de la Minusma a déjà occupé de divers postes au sein d’organisations internationales, notamment à la tête d’une équipe, un examen stratégique indépendant de l’opération de paix menée par l’organisation internationale au Soudan du sud. Il a été aussi de 2017 à 2019, chef de cabinet et conseiller principal du président de la commission de l’Union africaine et de 2016 à 2017 sous-secrétaire général des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :