Insécurité dans le cercle de Bankass : L’appel de Adaman Diongo au préfet

Dans une lettre, le leader d’association, président du Collectif des associations de jeunes du pays Dogon, Adaman Diongo a invité le préfet du cercle de Bankass à sortir de son mutisme pour la sécurité et des personnes et leurs biens. Lisez la lettre de Adaman Diongo !

Je parle à mon préfet du cercle de Bankass, le chef de l’exécutif local et premier dépositaire de l’autorité de l’État.

Monsieur le préfet du cercle de Bankass, de quel droit des terroristes qui enlèvent des cars exigent que les chasseurs de la ville de Bankass soient désarmés pour qu’ils libèrent les passagers ?

Monsieur le préfet, si vous ne réagissez pas de la manière forte en montrant l’autorité de l’État et que ces doléances dictées par les terroristes sont satisfaites, vous serez sans doute leur prochaine cible par ce que l’objectif visé, c’est d’affaiblir la défense de la ville avant de vous surprendre avec une offensive fulgurante.

Monsieur le Préfet, les populations de Bankass savent que depuis un certain temps qu’elles ne sont plus protégées par vos forces mais ce qu’il faut craindre, c’est la perte de ces installations de l’État qui ont couté à nous tous et de la perte des vie humaines qu’une éventuelle attaque d’un Bankass affaibli pourrait subir. Par conséquent, je vous prie de ne pas rester et constater l’affaiblissement des chasseurs qui sera inéluctablement votre propre affaiblissement face à un ennemi qui ne vous laissera aucun repli tant qu’il se croira en position de force.

Monsieur le préfet, enfin, sortez de l’immobilisme, faites inquiéter l’ennemi, renversez la tendance et libérez nos villages ou alors la suite sera cauchemardesque pour nous tous.

Je vous ai parlé et je viens de vider mon cœur en toute bonne foi en tant que citoyen blessé, meurtri et suffisamment inquiet pour le Pays Dogon et pour le centre du Mali.

Adaman DIONGO

Président du CAJPD

NB : le titre et le chapô sont de notre rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :