Festival « les Mixités » : Un Mali de paix dans sa diversité culturelle au cœur de 3ème édition

Le terrain de football de la commune de Kalaban Coro abrite depuis hier, jeudi 3 mars 2022, la 3ème édition du Festival « Les Mixités » organisé par l’Association Tadiazt. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du maire de la Commune de Kalaban Coro, Amadoun Tiécoura Diarra, ainsi que du Commissaire de la commune de Kalaban Coro, de la directrice des projets de la GIZ/Mali, Magaly Moussa et plusieurs autres invités de marque. Le thème choisi cette année est « PENSER L’AVENIR ».

Le Festival « Les Mixités » revient, ce jeudi 3 mars 2022, pour la troisième fois consécutive. Cet événement annuel, qui célèbre la diversité culturelle du Mali se tiendra pendant quatre jours (du 3 au 6 mars) sur divers sites, notamment le terrain de football de Kalaban Coro, l’Espace culturel Blonba et le Moffou. Outre, les prestations artistiques, il y aura aussi, des projections de films, de concerts, des conférences…

Dans son allocution, l’administrateur du Festival « Les Mixités », Anass Ag Mohamed Lamine a indiqué que le choix du thème de cette année intitulé « PENSER l’AVENIR » n’est pas fortuit, il est choisi à travers des diverses réflexions portant sur des difficultés que vit le secteur culturel, en particulier et le Mali en général. « C’est également une manière pour nous jeunes, d’apporter notre modeste contribution à la construction nationale et au développement de notre beau pays, le Mali, à travers la culture, la formation technique, l’audiovisuel… », A-t-il indique.

Ce festival, selon son administrateur, est aussi un moyen de donner la parole et de mettre à l’honneur la créativité de la jeunesse malienne, tout en l’invitant à jouer pleinement son rôle « d’acteur » de changement.

Pour sa part, le maire de Kalaban Coro, Amadoun Tiécoura Diarra s’est dit réjoui du choix porté sur sa commune pour abriter cet évènement, combien important pour le Mali. « Surtout que le Mali vit depuis quelques années un moment critique de son histoire dû à l’insécurité au Nord et au Centre du Mali », a souligné le maire tout en ajoutant que ce festival dit « Les mixités » est un exemple de cohésion sociale pour exprimer à tous les Maliens et au monde entier que le Mali est un et indivisible.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :