Côte d’Ivoire : La reprise du Dialogue Politique prévue pour le 20 janvier prochain

En Côte d’Ivoire, la reprise de la cinquième phase du dialogue politique, ouverte le 16 décembre 2021, est prévu pour le jeudi 20 janvier prochain, a annoncé vendredi, dans un communiqué les autorités à travers le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

les autorités ivoiriennes ont annoncé vendredi, la reprise de la cinquième phase

du dialogue politique, ouverte le 16 décembre 2021, le jeudi 20 janvier prochain. le ministre de l’ Intérieur et de la Sécurité a précisé dans le communiqué que « les thèmes du dialogue ayant été tous reçus des partis politiques et de la société civile, le dialogue reprendra le jeudi 20 janvier 2022», rapporte l’Agence ivoirienne de Presse.

Le dialogue politique ivoirien avait démarré avec une séance plénière le 16 décembre dernier. Par ailleurs, la phase de discussion qui devait débuter en fin décembre dernier est finalement annoncé pour le 20 janvier prochain. C’est ce que le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a indiqué ce vendredi dans un communiqué.

«ils étaient au total 21 formations politiques dont huit groupements et 13 partis individuels entre autres le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le Parti des peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), le Front populaire ivoirien (FPI), l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) et 26 organisations de la société civile à prendre part, jeudi 16 décembre 2021, à l’ouverture du dialogue politique.

Les raisons du report, selon le gouvernement plusieurs partis et groupements politiques n’ont pas déposé à temps, leurs propositions de termes de référence, documents qui devraient servir de base de la discussion. Cependant, le ton était gravé entre le parti au pouvoir et les principaux partis d’opposition. Par ailleurs, le parti du président Alassane Ouattara, RHDP à travers son porte-parole a indiqué le jeudi 6 janvier dernier, avoir contesté que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain – PDCI-RDA  et le Parti des peuples africains en Côte d’Ivoire – PPA-CI veulent « se servir de ce dialogue politique pour s’assurer une immunité juridictionnelle et une impunité, sans toutefois reconnaître leurs forfaits ». Avant d’ajouter qu’« au demeurant, le dialogue n’est à cet égard nullement constitutif d’une occasion d’exonérer a priori des hommes politiques des actes justiciables qui leur sont opposés ».

Ces propos du porte-parole du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix – RHDP, Kobenan Kouassi Adjouman sont survenus suite à la publication d’un communiqué conjoint rendu public à la veille par les formations politiques des deux anciens présidents, notamment le PDCI d’Henri Konan Bédié et au PPA-CI de Laurent Gbagbo qui s’interrogeaient sur « la sincérité du dialogue politique relancé par le gouvernement ».

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :