Brèves du Vendredi 07 Janvier 2022

RECONNAISSANCE DU MÉRITE : Le Mandé rend hommage à un de ses dignes fils !
“Nul n’est prophète chez soi”, dit-on. Autrement, le talent d’une personne est plus souvent reconnu à l’étranger que chez elle. Cette expression ne sied pas aux Mandé Ka et à Mamadou Naman KEITA, président de l’ONG ASSO+, ancien directeur National des Routes. Pour ses multiples efforts en faveur du rayonnement du Mandé, de réalisation d’adductions d’eau potable, de salles de classe, de centre de santé communautaire, de mosquées, d’appui aux femmes et aux jeunes filles ainsi que ses actions de philanthropie, tout le Mandé vient de décerner à un de ses dignes fils (Mamadou Naman KEITA), un tableau d’honneur. La cérémonie de remise de cette distinction a eu lieu le mardi 28 Décembre 2021 au siège de L’ONG Association Solidarité pour le Développement Plus (ASSO+), à Kanadjiguila en Commune IV du District de Bamako. “Pour le développement du Mandé, je suis prêt et engagé jusqu’à l’ultime sacrifice” a martelé l’heureux récipiendaire.

Gao : Un diagnostic de déblocage des différents niveaux en cours sur l’accord pour la paix.
Le Mardi 04 janvier 2022 s’est démarrée à Gao, le forum régional sur l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger pour une durée de 7 jours. Cette rencontre a été initiée par l’ONG Groupe d’appui aux initiatives de recherche et de développement dans le Sahel et fiancée par le GIZ. Étaient présents à ce forum, Ménaka, Kidal, Tombouctou et Gao. L’objectif est d’analyser et d’examiner les différents niveaux de blocage dans la mise en œuvre de l’accord et de proposer des solutions.

Kayes : le mouvement « AN BIKO » au chevet des enfants du village SOS de Khouloum
Les enfants du village SOS de Khouloum dans la région de Kayes ont reçu le vendredi dernier un lot de vivres de la part du mouvement « AN BIKO ». L’objectif est de venir en aide aux enfants pour atténuer leur souffrance.

Le CSCOM de Boura rouvert
Fermé depuis janvier 2021 suite à l’assassinat de son DTC Dr Youssouf Mallé, le CSCOM de Boura a vu sa réouverture depuis le lundi 3 janvier 2022 par un collectif composé des ressortissants de la localité. Le collectif a approvisionné la pharmacie en médicaments et a aussi procédé au recrutement du personnel qu’il prendra en charge pendant 6 mois.

Yorosso : Des jeunes s’engagent contre l’insalubrité
L’Association des dynamiques du cercle de Yorosso a entamé des actions de salubrité de certaines rues et la devanture du centre de référence de sante de la localité. Selon un responsable de ladite association, les actions se poursuivront dans les autres quartiers de la ville. L’objectif est de lutter contre les maladies liées à l’insalubrité.

Kayes : les femmes contre la cueillette prématurée du pain de singe
Dans la commune rurale de Sidibéla, village de Tigana, les associations des femmes demandent aux autorités d’instaurer une réglementation de la cueillette du pain de singe pour éviter une cueillette abusive et prématurée.

Bafoulabé : La concertation des élus communaux sur le découpage administratif
La semaine dernière, à Oussoubidiangna, les maires des 5 communes du nord de Bafoulabé se sont retrouvées pour échanger sur le découpage administratif et faire des propositions provisoires de rattachement des villages aux communes de leur choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :