Pour exiger le vrai changement : Le M5-RFP annonce une remobilisation grandiose !

Au cours d’une réunion tenue le mercredi dernier, le comité stratégique du M5-RFP a annoncé une remobilisation des Maliens afin d’exiger des autorités transitoires le changement. L’annonce a été faite par le président dudit comité stratégique, Dr Choguel Kokalla Maiga.

Si le mouvement hétéroclite ne dénonce les tares de la transition qu’à travers les conférences et points de presse, les débats dans les radios et télévisions, il menace, cette fois-ci, de remobiliser ses militants et sympathisants pour exiger le changement pour lequel il s’est battu durant des mois contre le régime défunt. Le M5-RFP va-t-il opter pour la rue ? Aucune précision n’a été donnée à ce niveau, mais l’annonce de la remobilisation a été faite. «A la suite de cette réunion, le M5-RFP a décidé de remobiliser le peuple pour obtenir le changement pour lequel des milliers de citoyens ont manifesté à l’intérieur et l’extérieur, dans toutes les villes, dans tous les cercles », a déclaré Dr Choguel Kokalla Maiga, président du comité stratégique du mouvement hétéroclite. Pour les responsables de ce mouvement, il y a, de nos jours, la nécessité d’opérer le changement, de revenir aux fondamentaux pour lesquels les Maliens se sont battus. Le M5-RFP trouve qu’il faut encore remobiliser les Maliens pour obtenir ce changement. « Le M5-RFP a décidé de lancer un appel solennel à l’ensemble des forces patriotiques, à l’ensemble des Maliens et Maliennes, des villes et des campagnes, de l’intérieur et de l’extérieur pour un nouveau contrat politique, pour une nouvelle remobilisation des maliens et des maliennes », a annoncé le président par intérim du FSD.

Ce que réclame le M5-RFP

Les maux combattus sous le régime IBK ne sont pas finis. Certains font encore partie des revendications du M5-RFP. Dans un premier, le mouvement dirigé par Dr Choguel Kokalla Maiga plaide pour que justice soit rendue aux victimes des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako, à Sikasso et ailleurs. La relecture d’Accord pour la paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger fait également partie des revendications du M5-RFP. «Il est important que la relecture de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale qui est une exigence de l’ensemble des Maliens et des Maliennes, quel que soit leur bord politique, soit à l’ordre du jour » , a laissé entendre l’enfant de Tonka. Comme beaucoup d’autres Maliens, le M5 estime que la mise en œuvre intégrale de cet accord ouvre un boulevard à la partition du Mali. Une autre revendication du M5-RFP à travers sa prochaine mobilisation, c’est la tenue d’élections libres et transparentes. « Cette remobilisation est nécessaire pour obtenir des véritables élections transparentes, pas de parodie d’élections pour transférer le pouvoir à quelqu’un d’autre », a martelé Dr Choguel Kokalla Maiga qui promet de se battre pour que ceux qui ont détourné l’argent destiné à l’armée malienne soient sanctionnés.

Cette mobilisation sera, selon le président du MPR, l’occasion pour le M5-RFP de demander aux autorités transitoires de revenir « aux fondamentaux. C’est pourquoi, affirme Dr Choguel Kokalla Maiga, « nous avons demandé la dissolution pure et simple du Conseil National de Transition qui est un organe illégitime et illégal pour que les Maliens puissent, de façon démocratique, réorganiser et recomposer le CNT pour qu’il soit représentatif des cercles, des régions, des couches de la société, des partis politiques, des syndicats, de la société civile ainsi que les forces vives de la nation, non pas des personnes désignées à titre personnel »

Boureima Guindo & Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :