Exécution de la feuille de route pour la partition du Mali : La CMA crée une zone de défense et de sécurité dans le Gourma

Alghabass AG INTALLA a officiellement passé les consignes au nouveau président de la COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA), M. Sidi Brahim OULD SIDATT. C’était lors de la session ordinaire du Comité directeur de la coordination les 25, 26, 27 et 28 janvier 2021 à Kidal. A peine entré en fonction, M. Sidi Brahim OULD SIDATT a mis en exécution, sa décision de créer une zone de défense et de sécurité dans le Gourma, en partenariat avec les forces étrangères au Mali. Cette décision est une des mesures phares de sa feuille de route présentée lors de la session.

Dans un communiqué publié le 29 janvier 2021, le comité directeur de la CMA a indiqué la création d’une zone de défense et de sécurité dans le Gourma : « il est créé dans le gourma, une zone de défense et de sécurité relevant de l’état-major général de la CMA dans le but de mieux contribuer à la sécurité des personnes et de leurs biens, en partenariat avec les forces nationales et internationales », lit-on dans le communiqué.

Cette décision est l’une des mesures phares de la feuille de route du nouveau président de la CMA M.Sidi Brahim OULD SIDATT, qui a prévu de faire, au cours de son mandat sur le plan militaire, la Création de 2 zones militaires dans la Région de Gao (le Haoussa et le Gourma) avec une coordination unique ; la clarification du concept « Ménaka sans armes » afin de lever toute équivoque avec les autres partenaires ; le renforcement des mesures dédiées à la lutte contre l’insécurité dans les régions de Tombouctou et de Ménaka, etc.

Sur le plan politique, la Redynamisation, voire la recomposition des bureaux régionaux de la CMA dans les régions de Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudenit, la Création d’un organe de haut niveau pour la mise en œuvre les orientations issues des documents d’entente signés entre la CMA et la Plateforme ; la levée d’une mission de sensibilisation pour booster les structures de la CMA à Ménaka et dans le Gourma ainsi que la Relecture et l’adoption après amendements en plénière de la Charte et du Règlement intérieur de la CMA.

Une feuille de route unanimement plébiscitée par les participants, dont une forte présence des différents organes nationaux et régionaux de la CMA ainsi que celle de ses délégués au sein des mécanismes de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

Lors de cette session, un accent particulier a été également mis sur « les avancées notables en matière d’organisation et de sécurité des personnes et de leurs biens malgré tous les aléas et les difficultés qui ont marqué cette période (Transition nationale, pandémies, ajournements dans le processus, etc..) ».

En effet, c’est cette volonté « de mieux contribuer à la sécurité des personnes et de leur bien » qui a d’ailleurs conduit à la création de cette zone de défense et de sécurité dans le Gourma.  Dans leurs réactions, les responsables de la CMA ont indiqué que « La rencontre condamne vigoureusement la terreur exercée contre les populations civiles dans certaines zones provoquant un exode massif hors de leurs sites d’attache », avant de recommander « une intervention urgente de tous les acteurs nationaux et internationaux pour que des mesures fortes soient prises pour mettre fin à la terreur exercée sur les populations civiles ».

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :