« Amour haram » de Amarata Diawara : quand l’amour lie Norah à l’ennemi de sa ville

Amarata Diawara publie en 2015, dans les éditions Princes du sahel, « Amour haram ». Un ouvrage qui décrit la force véritable de l’amour. Dans les 102 pages du livre, l’auteur entraîne ses lecteurs dans une aventure érotique.  

« Tout a changé ici. Tu ne reconnaitras plus rien. La moitié des habitants ont fui. Les autres vivent dans la peur. Tombouctou est devenue une prison », lit-on dans « Amour haram » de Amarata Diawara, publié en 2015.

Amarata Diawara, à travers cet ouvrage, revient sur l’occupation de la 6e région du Mali par les terroristes en 2012 et l’application de la charia. Revenue de la capitale pour découvrir la réalité que vivent ses parents de visu, Norah ne rencontre que des déceptions. De la destruction de son appareil photo à la tentative de la marier de force, le séjour de la jeune Norah dans sa ville natale sera de courte durée. Elle ne supportera pas de voir Hassan, son copain d’enfance avec qui elle rêvait de fonder un foyer, travailler au tribunal islamique des terroristes et semer la terreur dans sa ville.

À cause de Hassan et ses hommes, Norah ne se retrouve plus dans la ville qui lui a vu naître. Le fonctionnement ainsi que l’organisation de la ville des 333 saints ont changé. Tombouctou est devenue un « État dans un État », où l’amour est devenu un péché.

Malgré ce changement brusque de son bien-aimé, Norah réussira-t-elle à résister à l’amour ? La haine triomphera-t-elle sur l’amour ? À ces questions, l’auteure surprend ses lecteurs.

Amarata Diawara utilise un style assez simple qui permet à toutes les catégories d’âge de pouvoir exploiter et comprendre cet ouvrage. Publié dans la Collection Djarabi des éditions Princes du Sahel, « Amour haram » est disponible dans les librairies maliennes au prix de 2 500 FCFA.

Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :